Securité

Uvira: un bouclage mixte FARDC-PNC aboutit à l’arrestation de 7 bandits et la saisie de plusieurs armes

Cinq armes dont quatre AKA 47, une autre de type galilée ainsi que 58 munitions de guerre, 3 boucliers  de la police, des machettes et autres armes blanches ont été saisis vendredi 26 juillet 2019 au quartier Kakombe dans la ville d’Uvira.

A cette même occasion, sept personnes ont été interpellées. Cela est intervenu à la suite d’un bouclage organisé de manière conjointe entre les Forces Armées de la RDC et la Police Nationale Congolaise tôt le matin de ce vendredi aux quartiers Kasenga et Kakombe dans la ville d’Uvira.

Selon le porte-parole des opérations Sukola 2 Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka, toutes ces armes se trouvaient dans les maisons des civils au quartier Kakombe en plaine ville d’Uvira.

Selon les responsables de l’armée et de la police à Uvira, l’objectif de ce bouclage était de chercher à combattre l’insécurité dans cette ville où chaque nuit les coups des balles ont été entendus les deux dernières semaines, des assassinats ciblés ainsi que des vols à mains armées rapportées.

Ces actes de banditisme urbain sont attribués à certains jeunes du milieu qui détiennent illégalement les armes et qui seraient en collaboration avec les groupes armés.

Le porte-parole des opérations Sukola 2 Sud Sud-Kivu précise que les autorités restent déterminées à mettre tous ces malfrats hors d’état de nuire. Les sept personnes arrêtées sont gardées à  la PNC Uvira en attendant leurs transferts à l’auditorat militaire.

Ils sont poursuivis pour détention illégale d’armes et des munitions de guerre.

Le commandant secteur opérationnel sukola2 sud Sud-Kivu, le Général de Brigade Rugai sengabo David, cité par Dieudonné Kasereka, demande à la population de toujour dénoncer les suspects qui se promènent dans les quartiers aux près des services de sécurité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer