Les acteurs de la société civile environnementale, les chercheurs dans la conservation de nature au Sud-Kivu et à l’Est de la RDC  s’engagent à créer une alliance d’échange, d’information  et de renforcement des capacités mutuelles sur la conservation de la biodiversité et de gestion des ressources naturelles au Sud-Kivu.

Engagement pris mercredi 5 décembre 2018 lors de la clôture de l’atelier de redynamisation du cadre des acteurs engagés dans la conservation de la biodiversité.

Les  participants promettent de contribuer tant soit peu à la  gestion de ressources naturelles dans la  province du Sud-Kivu.

A travers cette alliance, ils vont dégager les lacunes observées dans la conservation de la nature, les priorités de recherche, les opportunités de collaboration et de financement ainsi que le renforcement des capacités pour la valorisation des services qui œuvrent dans la protection de l’environnement.

Cet atelier a connu la participation d’environs 45 acteurs provenant de cinq ONG locales, 5 universités et institutions supérieures basées à Bukavu et ses alentours.

De même, le coordonateur de la société civile environnementale Josué Aruna ainsi que d’autres participants indiquent qu’ils s’engagent à guider le choix des sujets de recherche pour les étudiants par institution universitaire en leur donnant des conseils pratiques sans restreindre leur capacité d’initiative.

Cela afin de les amener à réaliser de bons travaux de fin de cycle et de fin d’études pour la conservation saine de la biodiversité.

Les étudiants et autres chercheurs qui poursuivent des études dans ce domaine sont appelés à aborder les problématiques concrètes et pertinentes pour la conservation de la biodiversité en RDC en général et de la province du Sud-Kivu en particulier.

L’atelier s’est tenu dans la salle de réunion de l’Hôtel Mont Kahuzi dans la commune d’Ibanda et s’est clôturé Mercredi 05 décembre 2018.