Politique

Sud-Kivu:Les coordinations de la PCB installées mais en coulisse, l’on parle d’un truc politique

Les coordinations provinciale et urbaine de la Plateforme des Communautés de base PCB en sigle ont été installées au Sud-Kivu  ce mardi 30 octobre 2018.

La coordination provinciale est composée de 26 membres avec un conseil de sage et celle urbaine présidée par Mutiki Lutala Jonas est composée également de plusieurs membres avec aussi un Conseil des Sages.

D’après le vice président national en charge de l’implantation Barthelemy Okito, les membres des coordinations provinciale et urbaine ont la mission de récolter les problèmes de la base au niveau des communautés

Il précise que les membres de cette coordination vont encadrer les projets de développement des communautés afin d’améliorer les conditions de vie de la population et refonder la nation.

Par ailleurs et dans les coulisses, certains membres des quelques communautés s’inquiètent de constater que plusieurs membres des coordinations provinciale et urbaine soient choisis sur base de couleurs politiques, alors que cette structure se veut apolitique.

Pourtant selon les dires de ses responsables, la Plateforme des communautés de Base PCB se donne comme objectif d’orienter l’équipe de campagne du le candidat du Front Commun pour le Congo FCC.

Dans le même sens, ils s’étonnent de trouver que les animateurs ne maitrisent pas les vrais problèmes des communautés à la base et des analystes estiment qu’il s’agit uniquement d’une plateforme de nature politique et qui n’aura aucun impact pour le développement.

Face à ces inquiétudes, le vice président national de la PCB Barthelemy Okito balaie d’un revers de la main toutes ces affirmations.

« … nous sommes une structure apolitique parce que nous on ne concourt pas au pouvoir… mais les élections c’est notre affaire… quand les députés viennent ici, ils utilisent qui ? ce sont les gouvernants de base. On n’a pas d’intérêt. Nous notre intérêt c’est dire la vérité, c’est dire la vérité à la population… ce n’est pas une campagne, nous présentons Shadary. Nous nous travaillons pour le plaidoyer, pour les doléances, pour l’amélioration de la qualité de vie, pour les vrais problèmes de développement… », réagit-il.

Il appelle tous les membres désignés au sein des différentes coordinations de la PCB à se mettre au travail et à éviter des conflits.

Barthélémy Okito ajoute qu’un comité de la plate forme de communautés de base sera installé dans chaque village, groupement et territoires.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer