Economie

Sud-Kivu:les cambistes exigent plus de sécurité de la part des autorités

Les membres de la Dynamique des Cambistes du Congo DYSECO en sigle demandent aux autorités de leur assurer la sécurité dans le souci de mettre fin aux attaques à répétition et assassinats dont ils sont victimes.

La demande a été formulée par le coordonateur de cette association Samuni Emmanuel au cours d’une assemblée générale organisée samedi 15 décembre  dans la salle réunion de l’ancien hôtel Lolango dans la commune d’Ibanda.

Au cours de cette assemblée, les activités réalisées pendant l’année 2017 ont été évaluées par les membres de cette association.

Il ressort des résultats obtenus qu’une vingtaine des réunions ont été organisées pour permettre à la DYSECO d’évoluer dans de meilleures conditions.

Le coordonateur de la Dynamique des Cambistes du Congo Samuni Emmanuel a expliqué les défis auxquels se heurte cette association.

C’est le cas du manque de volonté de la part de certains membres surtout lorsqu’il s’agit des cotisations mensuelles fixées à 1 dollar américain.

« … nous avons beaucoup de problèmes dans notre association. Les problèmes des membres qui ne cotisent pas ; le problème aussi de bureau parce que payer le bureau c’est difficile quand les membres de cotisent pas… aussi les agents de l’Etat qui peuvent à tout moment inquiéter nos membres et ça nous coute de l’argent quand il faut aller plaider…. Je demande aux autorités de nous aider, dénicher tous les clandestins et d’autres personnes mal intentionnées qui nous attaquent… », plaide Samuni Emmanuel.

Il appelle les membres de la DYSECO à rester calme et unis car c’est ensemble qu’ils  lutteront contre les bandits qui perturbent leurs activités.

Signalons que la DYSECO vient de totaliser une année d’existence et a été créée en décembre 2017.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer