Economie

Sud-Kivu:La hausse du prix du ciment gris inquiète les opérateurs économiques

Il s’observe une hausse du prix du ciment sur le marché à Bukavu et dans différents dépôts de la place.

Un sac de ciment qui  coutait entre douze et quatorze dollars américains s’achète actuellement à dix neuf dollars et d’autres vendeurs n’hésitent pas à fixer le le prix du sac vingt dollars américains.

Certains vendeurs de ciment contactés par la rédaction  radio maendeleo renseignent  que ces produits en provenance de la Tanzanie n’arrivent plus à Bukavu à cause de l’effondrement  du pont Kawizi à Uvira car les véhicules ont du mal à traverser.

C’est cette situation qui serait  à la base de la hausse du prix de  ciment sur le marché dans la ville de Bukavu en particulier et au sud Kivu en général.

Ces vendeurs font savoir que le ciment utilisé par les habitants de la ville de Bukavu pour la construction provient essentiellement du  Rwanda et de la  Tanzanie.

Selon eux, la semaine dernière, un sac de ciment se négociait à vingt deux dollars car l’importation à partir de la Tanzanie ne se faisait pas comme à l’accoutumée.

Pour le ciment en provenance du Rwanda, les vendeurs renseignent qu’actuellement l’usine dans lequel ils s’approvisionnent est en panne ce qui occasionne la rareté de ce produit. Certains d’entre aux en profitent pour hausser le prix, créant ainsi une spéculation.

Des sources indépendantes, nous apprenons qu’un opérateur économique de la province aurait versé une importante somme d’argent à l’entreprise qui produit du ciment au Rwanda créant ainsi une sorte de monopole dans l’importation.

Plusieurs analystes regrettent de constater que la province du sud Kivu ne produit pas du ciment alors qu’elle dispose d’une usine pour ce faire. Ceci les amène à se ravitailler dans des pays voisins.

Pourtant, à un certain moment, la cimenterie de Katana avait déjà relancé ses travaux en produisant du ciment jugé de bonne qualité, ce qui avait occasionné un équilibre dans le prix sur le marché.

Aujourd’hui, la production semble au point mort et les opérateurs économiques qui se ravitaillent dans les pays voisins en profitent pour faire ce qui leur convient.

Et selon les vendeurs de ciment, il n’y a pas d’engouement des clients car certains propriétaires des chantiers ont arrêté les travaux de construction à cause de cette hausse brusque du prix sur le marché.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer