Politique

Sud-Kivu:La commission Diocésaine Justice et Paix note des ratés et des avancées dans le processus électoral

La publication du calendrier électoral, la promulgation de la loi électorale, le budget 2018 et la levée de la mesure de suspension des marches pacifiques, telles sont les avancées enregistrées dans processus électoral en cours en RDC.

En dépit de ces avancées, on signale également quelques défis.

Il s’agit entres autres la non publication de la liste des partis politiques pourtant remise à centrale électorale, une situation qui laisse persister le doute sur le dédoublement des partis politiques et les nouveaux regroupements politiques récemment crées.

Ceci ressort de la rencontre d’évaluation de l’état d’avancement du processus électoral en cours en RDC.

La rencontre a été organisée par la Commission Diocésaine Justice et Paix CDJP avec les partis politiques toute tendance confondue, la société civile et la commission électorale nationale indépendante CENI.

Selon Me Néné Bintu de la CDJP, les défis on note également que  la Commission Electorale Nationale Indépendante ne communique pas assez sur la possibilité d’enrôler ou pas les congolais vivant à l’étranger.

« … nous avons noté que le calendrier a été publié, qu’il y a déjà l’enrôlement des électeurs qui a pris fin, qu’il y a aussi la liste des partis politiques qui a été déposée et des statistiques des électeurs… la CENI venait de nous informer que la loi sur la répartition des sièges a déjà été votée par le Parlement et qu’on attend son adoption. Mais par rapport aux défis, nous avons relevé fait que la liste des partis politiques a été remise mais jusque là personne ne connait les partis et regroupements politiques reconnus… par rapport au fichier électoral, la CENI n’a pas encore accéléré par rapport à ça parce que nous devons savoir si le fichier est fiable et qu’il garantit la transparence et la crédibilité voulues pour un processus électoral apaisé… », explique Me Néné Bintu.

Présent à cette rencontre le secrétaire exécutif provincial de la CENI Sud-Kivu Gaudens Maheshe a parlé des quelques points du calendrier électoral entre autres la promulgation de la loi portant répartition des sièges.

Il a également parlé de la machine à voter et l’importance de son utilisation pour les élections prochaines au pays.

Les participants à la rencontre demandent à la CENI d’accélérer le processus d’audit du fichier électoral et de la certification de la machine à voter et cela avant le dépôt des candidatures.

Ils demandent également à toutes les parties au processus électoral d’assurer le respect intégral de l’accord de la Saint Sylvestre et le strict respect du calendrier électoral car aucun report des élections ne sera accepté.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer