Les audiences dans l’affaire qui oppose l’auditeur militaire supérieur du Sud-Kivu au député provincial BATUMIKE RUGIMBANYA et 17 de ses coaccusés reprennent ce jeudi 7 décembre 2017 devant la Cour Militaire siégeant en chambre foraine dans la salle LUSHAMBA situé à Kavumo en territoire de Kabare.

L’information est contenue dans un extrait signé par le greffier principal de la Cour Militaire du Sud-Kivu BONYOMA KAISALA Rigobert fixant la date de reprise des audiences.

La reprise intervient après presque quatorze jours de suspension après que le député BATUMIKE ait déposé deux lettres au cours de l’audience du 23 novembre dernier.

Dans l’une de ces lettres, le député a récusé deux membres de la composition dont le président et un conseiller. Dans l’autre, BATUMIKE a introduit une requête portant suspicion légitime contre tous les membres de la composition qui siège dans l’affaire au motif qu’ils seraient au service de certaines ONGs et certains de ses détracteurs.

Des audiences ont alors été organisées pour examiner les motifs évoqués dans la requête en récusation. Le week end dernier la Cour l’a rejetée estimant que les moyens et motifs qui la sous-tendent ne pouvaient pas conduire au changement de la composition.

La première composition ayant été reconduite, la procédure va se poursuivre à partir de l’étape ou elle a été suspendue soit l’audition des témoins et renseignants sur les différentes préventions.

Pour rappel le député provincial BATUMIKE RUGIMBANYA et 17 de ses coaccusés sont poursuivis pour plusieurs chefs d’accusation dont le crime contre l’humanité, meurtre, participation à un mouvement insurrectionnel et détention illégale d’armes et munitions de guerre.