Le prix du carburant est revu à la baisse à Bukavu. 1 litre de carburant est fixé désormais à 1700 francs congolais dans toutes les stations-services. Cette décision a été prise ce lundi 18 septembre dans une réunion qui a regroupé les représentants des pétroliers et le ministre provincial des mines et hydrocarbures, l’ingénieur Apollinaire BULINDI.

De cette rencontre, il ressort que c’est la rareté du carburant qui a influencé certains pétroliers a augmenté de leur propre gré le prix de ce produit à Bukavu la semaine passée et principalement le week end.

En dépit de cette carence du carburant à Bukavu, les pétroliers au cours de cette réunion ont reconnu que les prix ne devraient connaitre une telle augmentation.

Pour remettre de l’ordre dans ce secteur de la commercialisation du carburant, les parties prenantes à cette rencontre à savoir le ministre des mines et hydrocarbures, l’ingénieur Apollinaire BULINDI et les pétroliers ce sont convenues de rabattre le prix du carburant à la pompe jusqu’ au prix de 1700 francs congolais.

Le ministre BULINDI ajoute également que les pétroliers qui ne vont pas se conformer à cette mesure seront sanctionnés conformément à la loi. Il souligne que la station qui augmentera même un franc congolais sera scellée par le parquet général de la république.

Signalons que cette réunion  a été convoquée d’urgence par le ministre provincial des mines et hydrocarbure pour faire face aux répercussions de l’augmentation du prix du carburant à Bukavu.

L’indice majeur de ce fait a été la révision à la hausse du prix du tr ansport en commun dans la ville de Bukavu.