Securité

Sud-Kivu: nouvelle attaque contre les eco-gardes, le PNKB exige l’implication du gouvernement

La Direction du Parc National de Kahuzi Biega PNKB demande gouvernement provincial d’intervenir dans l’urgence afin de mettre fin aux attaques et l’insécurité signalées au sein de ce site du patrimoine mondiale et ainsi garantir la protection de ses ressources.

Selon le chargé de communication du PNKB Hubert Mulongoy, les gardes parcs continuent d’être victimes d’actes barbares de la part des personnes non identifiés et qui collaborent avec les groupes armés.

Il précise que le dernier cas est survenu aux environs de 15h30 le jeudi 1er Aout 2019. A cette occasion, un éco garde a été tué par balle au poste de patrouille de Lemera dans le territoire de Kalehe.

A ce bilan s’ajoute 13 rangers qui ont été blessés dont 3 grièvement et tous sont dans un état critique.

« le Parc National de Kahuzi-Biega a été attaqué pendant que les éco gardes se détendaient à l’occasion de la journée des parents. L’attaque est survenu de manière subite et un éco garde est tombé sur place. Et comme les assaillants utilisaient les armes de guerre nous avons vite que c’était des mai mai qui nous ont attaqué. Nous estimons que s’il n’y a pas une forte sensibilisation intense de la part du gouvernement provincial nous risquons d’avoir de gros problèmes. Nous ne pouvons pas accepter que les éco gardes continuent à perdre la vie alors que les autres sont dans des fauteuils en train de tourner les pouces et essayer de résoudre les problèmes dans les bureaux climatisés. C’est au terrain qu’il y a des conflits et c’est au terrain qu’ils doivent être résolus. Le gouvernement doit s’impliquer pour trouver des solutions autant pour les conflits qui nous opposent aux peuples autochtones autant pour la situation avec les groupes armés qui sont dans le Parc », plaide le Chargé de communication du PNKB.

Signalons que cette attaque est une suite d’autres perpétrées au sein de ce site du patrimoine Mondiale notamment en date du 24 Avril  et celle du 17 juillet 2019 faisant des blessés graves et un mort, rappelle Hubert Mulongoy.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer