Les conducteurs des taxis motos de la province du Sud-Kivu s’opposent au paiement des frais pour l’achat d’une nouvelle plaque d’immatriculation des motos exigée par le ministère provincial de transport et voies de communication.

Ils estiment que cette mesure crée une confusion dans leur travail de tous les jours.

Pour manifester leur mécontentement, ces motards ont organisé une marche pacifique à Bukavu ce lundi 4 mars 2019.

C’était des milliers des motards, dans les rues de Bukavu, qui ont répondu présent à l’appel de la marche organisée par leurs différentes associations.

Les manifestants précisent qu’il est impossible d’exiger aux motards trois plaques d’immatriculation différentes au même moment alors que plus de 5.000 d’entre eux ont déjà acheté l’ancienne plaque.

Ils rappellent que la Direction Générale des Impôts DGI et la Mairie leur exigent de payer des plaques et actuellement le ministère provincial de transport exige également une autre plaque.

Ils exigent le respect pure et simple de la troisième plaque et la régularisation avec tous les services impliqués dans ce secteur.

Au gouvernorat de province, les manifestants ont été reçus par le Vice-gouverneur Hilaire Kikobya qui a réceptionné leur mémorandum.

Celui-ci promet d’organiser une rencontre avec le ministère des transports, la mairie, la police et les représentants des Associations des motards ainsi que les maisons qui produisent ces plaques.

« nous demandons aux motards de nous laisser le temps de réunir tous les acteurs afin de trouver une solution efficace les concernant parce qu’on ne peut les répondre automatiquement. Nous avons toutefois réceptionné leur mémorandum, nous allons l’examiner et nous verrons ce qu’il faudra faire », promet Hilaire Kasusa Kikobya.

Signalons que les membres de l’APROMOTCO, l’ASNAMOC et l’ATTK ont participé à cette marche qui est partie du monument Major Vangu jusqu’au gouvernorat de province.