Securité

Sud-Kivu: la situation sécuritaire volatile à Fizi risque de compromettre le dialogue d’Uvira sur la Paix

Un mort et plusieurs blessés côté mai mai, c’est le bilan des attaques simultanées menées par les miliciens Kibukila contre les positions de FARDC mercredi 26 juin 2019 dans les villages de Kabingo à plus ou moins 20km de Minembwe centre et Rutikita dans le territoire de Fizi.

Selon porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka, les affrontements ont débuté depuis 8h de mercredi jusqu’à 17h et il s’agit d’intenses combats ont opposé les FARDC à ces miliciens.

Il précise que les mai mai ont été dispersés par les miliciens loyalistes tard dans la soirée.

Dans leur fuite, ces miliciens ont incendié les maisons de paisibles citoyens et plusieurs civiles ont été obligés de trouver refuge dans la partie centre de Minembwe.

Le Capitaine Dieudonné Kasereka précise que le calme est revenu et la situation est sous contrôle des Forces Armées de la République Démocratique du Congo FARDC.

Le porte-parole de l’armée au Sud de la province du Sud-Kivu réitère l’appel du commandant du sous-secteur en opérations à Minembwe le colonel Honoré Katembo, demande selon laquelle les habitants doivent se désolidariser des ennemis de la paix.

De nouveaux affrontements qui risquent de faire capoter le Forum d’Uvira 

Ces nouveaux affrontements sont signalés dans un contexte où il se tient à Uvira un forum sur la Paix.

Ce forum organisé par un consortium d’organisations nationales sous le leadership d’Alert International met face à face toutes les communautés qui s’affrontent régulièrement dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Itombwe dans le territoire de Mwenga.

Présidé par l’un des conseillers spéciaux du chef de l’Etat en matière socioculturelle Théo Tshilumba, ce forum vise à aplanir les divergences entre communautés et tenter de trouver les voies et moyens de mettre fins aux conflits récurrents qui sont à la base de l’incendie des villages, du vol des bétails, des morts et des milliers des déplacés.

Toutefois, nombreux estiment que si la zone reste toujours dans l’instabilité pendant que ce forum se tient, il sera difficile d’aboutir à une solution définitive car, selon plusieurs analystes, les groupes armés qui se battent à Fizi sont assimilés aux communautés présentes au forum.

D’ailleurs déjà au deuxième jour de ces assises, la communauté Banyamulenge a suspendu sa participation auxdites assises exigeant la fin des hostilités à Minembwe car ses membres étaient les plus victimes.

Pour l’instant, des sources sur place renseignent que la situation reste volatile et les habitants vivent dans la psychose. D’ailleurs, les matériels de la Radio Tuungane de Minembwe ont été démontés pour des raisons de sécurité, apprend-on de son rédacteur en chef Ghislain Bafunyembaka.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer