Plus de cent observateurs viennent d’être formés sur la connaissance et les pratiques des opérations de vote.

Ils sont également outillés sur les rôles d’un observateur, l’attitude et le comportement à adopter dans le bureau de vote.

Le coordonnateur de la « Dignité Humaine », une organisation de la société civile, l’ingénieur Jean Christophe Mugaruka renseigne que l’objectif est d’amener ces observateurs à être à la hauteur des taches leurs confiées le jour du vote.

Pour sa part, le formateur du jour Oswald Rubasha fait savoir qu’un observateur doit être d’abord neutre pour ne pas avoir de penchant.

Il doit vérifier les urnes avant l’opération de vote mais également observer et contrôler toutes les opérations effectuées à l’intérieur du centre et du bureau de vote dans lesquels il est affecté.

Au cours de cette rencontre, le chargé de la sensibilisation électorale à la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI Pius Bikungu a expliqué aux participants le fonctionnement de la machine à voter et son importance.

Il a cité notamment la rapidité et la facilité dans les opérations de vote.

Les participants sont venus de différents coins de la province du Sud-Kivu à savoir les territoires de Walungu, Kabare et la ville de Bukavu.

Le coordonnateur de « Dignité Humaine » Jean Christophe Mugaruka fait savoir que des formations du genre seront organisées dans d’autres territoires de la province du Sud-Kivu.

La rencontre a eu lieu dans la salle de réunion du complexe Scolaire Lumière situé sur avenue Industrielle en commune de Kadutu.