Le rapport de force n’a pas été pris en compte dans la procédure qui a conduit de la désignation du candidat commun de l’opposition Martin Fayulu Madidi, dimanche 11 novembre dernier en Suisse

C’est ce qu’estime présidente fédérale de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social UDPS-Bukavu José Emina.

Dans une interview accordée à la rédaction de Radio Maendeleo, José Emina trouve que le candidat commun devrait être soit Félix Tshisekedi président de l’Union pour la démocratie et le Progrès Social UDPS soit Vital Kamerhe président de l’Union pour la Nation Congolaise UNC compte tenu de leur poids politique.

« comment expliquer que là ou il y a Félix Tshisekedi, là ou il y a Vital Kamerhe que l’on choisisse Martin Fayulu ; en vertu de quoi ? L’UDPS en 2011 a fait plus de 40 députés nationaux, l’UNC a fait une dizaine ; treize ou quinze députés et l’ECIDE n’a fait qu’un seul député ; pourquoi ne pas choisir entre ces deux là ? Nous savons qu’en politique, il y a le poids qui compte… en plus les deux noms sont connus… Félix Tshisekedi est connu, Vital Kamerhe est connu. Et donc, je demande à la population d’être calme… ce sont des responsables, ce sont des dirigeants qui sont à l’écoute de la base. Si ces deux personnes n’étaient pas à l’écoute de la base, ils persisteraient à leurs signatures mais c’est parce qu’ils sont à l’écoute de la base, ils ont retiré leurs signatures », explique José Emina.

La présidente fédérale de l’UDPS-Bukavu appelle la population du sud Kivu à la patience.

Elle renseigne qu’une coalition entre ces deux grands leaders de l’opposition est encore possible afin de gagner les élections présidentielles prochaines en RDC.