Cinq morts, C’est le bilan d’un accident survenu mardi 13 mars 2018 dans le carré minier de MABOKO  AMBA situé à Butwa dans le groupement de Buse en territoire de Mwenga.

Selon le chef de poste d’encadrement  l’administratif de Kamituga Mwililikwa Bwami qui a participé aux enquêtes, c’est le manque d’oxygène dans ce puits d’or qui est à la base de cet accident.

Il ajoute que trois parmi ces victimes ont tenté de descendre dans la mine pour sauver leurs collègues qui étaient en difficulté mais tous n’ont pas supporté le manque d’oxygène.

Mwililikwa Bwami demande aux services des SAEMAP ex SAESCAM et celui des mines d’être plus proches des creuseurs afin d’amoindrir les risques d’accidents dans les puits d’extraction d’or dans son entité.

Le puits appartient à un sujet dénommé Compagnie identifié comme père des victimes.

Signalons que depuis le début de l’année 2018, plusieurs accidents se sont produits dans la cité minière de Kamituga ou la grande partie de la population vit essentiellement de l’exploitation minière artisanale.

Dans un entretien avec radio maendeleo, l’administrateur de Kamituga Masumbuko Kubuya a déploré la multiplicité des accidents dans les puits d’extraction d’or.

« C’est le huitième cas de décès que nous venons d’enregistrer depuis le début de ce mois de février, la semaine dernière quatre autres creuseurs artisanaux sont morts dans les mêmes circonstances dans deux carrés miniers différents toujours à Kamituga », a-t-il indiqué le 6 février après la mort de huit personnes dans les mêmes conditions.

De même, la société civile n’a cessé d’alerter les autorités sur les mauvaises conditions de travail des creuseurs artisanaux dans plusieurs sites miniers dans le territoire de Mwanga mais des solutions tardent à venir.