Le travail de changeurs de monnaie est entaché de beaucoup de péripéties à la fin de l’année 2016 et en début du nouvel an.
Plusieurs cambistes ont été attaqués à leurs lieux de service.
C’est notamment Bezo AMULI qui a reçu des balles tirées par des hommes en armes non identifiés à la place dite Ancienne Coopérative dans la commune de Kadutu.
Une femme cambiste a été blessée à Mukukwe en Commune d’Ibanda, elle serait entre la ville et la mort, selon les sources proches de la victime.
Une autre cambiste a été également criblée de balles à la veille des festivités du nouvel an à coté du port AKONKWA.
Ce tableau sombre renvoi au conseil urbain de sécurité tenu en début de l’année 2016.
La question portant protection des changeurs de monnaie a été inscrite à l’ordre du jour et la mesure a été adoptée par les parties prenantes au conseil.
La mesure du conseil urbain de sécurité visait à mettre en place des structures notamment de l’installation des bureaux de change permettant aux changeurs des monnaies de faire leur travail en toute sécurité.
Ceci après qu’ils soient la cible d’attaques d’hommes armés.
Le Maire de la ville de Bukavu Philémon Yogolelo regrette que cette question ait été politisée pourtant l’application de la proposition du conseil urbain de sécurité aurait dû mettre les changeurs de monnaie à l’abri de toute attaque.
Un des responsables de changeurs de monnaie que nous avions contacté pour donner sa version des faits par rapport à ce bilan et le refus de s’exécuter a promis s’exprimer.