Près de 2800 personnes victimes de démolition des maisons à MBOBERO organisent  un sit in devant le cabinet du gouverneur pour déposer un mémorandum  adressé au chef de l’Etat. C’est une des résolutions qui viennent d’être prise à l’issue d’une tribune d’expression populaire et citoyenne organisée par la Nouvelle Dynamique de la Société civile, noyau du territoire de Kabare.

Lors de cette tribune populaire, plus de deux cents participants, victimes et non victimes decretent également, le Lundi 19 Février, une journée sans travail sur toute l’étendue du territoire de Kabare pour compatir avec les victimes des démolitions de Mbobero qui passent la nuit à la belle étoile.

D’après le président National de la NSDCI et modérateur du jour Jean Chrysostome Kijana, à travers ce mémorandum, ils veulent dire la vérité au chef de l’Etat car beacoup de confusions règnent autour des démolitions qui s’opèrent à MBOBERO et pense que bien des gens brandissent le nom du chef de l’Etat alors que la réalité est toute autre.

Kijana invite les autorités en province à tous les niveaux de remettre à l’ordre les éléments de  sécurité actuellement en Mbobero tracacent, et s’emparent des biens des victimes en torturant certaines d’entre ces victimes.

Le Conseiller du Gouverneur, Josué BOJI présent à cette rencontre promet de faire parvenir les revendications des victimes auprès du gouverneur de Province Claude NYAMUGABO.

Partager l'article