Securité

Fizi: de nouveaux affrontements entre communautés font 4 morts et 4 blessés

Quatre morts et quatre blessés, c’est le bilan des affrontements qui ont repris le samedi 22 juin 2019 entre les communautés Bembe, Nyindu et Bafuliru contre les banyamulenge  dans le haut plateau de Minembwe en territoire de Fizi.

Selon des sources indépendantes citées par le porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka, ces affrontements seraient partis d’une attaque d’un groupe Banyamulenge contre d’autres communautés dans les localités de Kisanya, Kijombo en groupement de Basimunyaka dans le secteur de Lulenge.

Notre source ajoute que les militaires du sous-secteur opérationnel basés à Fizi sous le commandement du colonel Honoré Katembo se sont interposés et le calme est revenu.

Le porte-parole de l’armée dans cette partie indique que le Colonel Honoré Katembo a rencontré plusieurs notables et plusieurs jeunes du haut plateau de Minembwe les appelant à sensibiliser leurs frères pour éviter tout débordement.

Dans le même sens, plusieurs séances de sensibilisation avaient déjà été organisées par les FARDC et des actes d’engagement avaient été signés mais jusque-là ils ne sont pas respectés, regrette le Capitaine Dieudonné Kasereka.

Des affrontements qui surviennent à la veille d’une conférence sur la paix

Entre temps, une conférence sur la paix et la sécurité dans les hauts plateaux de Minembwe en territoire de Fizi et Bijombo en territoire d’Uvira aura lieu dans la ville d’Uvira à partir de Mardi 25 juin jusque vendredi 28 juin 2019.

Une délégation de députés provinciaux et Nationaux originaire de Fizi conduite par le conseiller spécial du chef de l’État en charge de culture, Art et affaires religieuses Monsieur L’abbé Paul Tshilumba séjourne à Uvira depuis ce lundi 24 juin 2019.

Le porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu, indique que chaque communauté de haut plateau de Minembwe sera représentée par dix personnes.

Par ailleurs, les miliciens raia Mutomboki qui avaient repris leur activisme dans la région sont débandade dans les forêts de Minembwe après avoir subi quelques pertes dans les affrontements avec les FARDC la semaine dernière.

Le Capitaine Dieudonné Kasereka indique que certains de ses hommes sont errance et se promènent en petits groupes pour piller les biens de la population.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer