Namegabe Chihenga François âgé de soixante ans du village Chifuma situé à une dizaines de kilomètres, à l’Ouest de Bukavu dans le groupement de Bugobe en territoire de Kabare a été assassiné à son domicile dans la nuit du samedi au dimanche 01 Janvier 2017.
Notre correspondant de l’axe Kabare qui nous livre cette information renseigne que c’était aux environs de 21 heures quand deux jeunes gens inconnus ont fait irruption à son domicile munis des machettes et des haches.
Ces derniers se sont servis d’une grosse pierre pour ouvrir la porte de la case de la victime où elle dormait avec son épouse qui a échappé de justesse.
Selon toujours nos sources, la femme de la victime a pris fuite en alertant les voisins qui ne sont pas venus au secours car l’homme était accusé de sorcellerie dans le milieu.
La femme de la victime précise que les policiers commis à la garde des kits de la CENI à Chifuma toujours en territoire de Kabare sont venus au secours mais c’était déjà tard car son mari était mort et les bourreaux avaient pris fuite.
Après avoir ligoté la victime, ces jeunes gens l’ont tuée à coup des machettes et haches à la poitrine et au dos.
Des sources sur place renseignent que la victime était en conflit avec ses frères et ses voisins qui l’accusaient de sorcellerie il ya de cela plusieurs jours.
Après le constat de la police de Bugobe, un jeune homme de la famille de la victime serait déjà aux arrêts pour raison d’enquête.
La victime a été enterrée ce dimanche 01 Janvier sur autorisation du chef de parquet de Kabare.
L’homme laisse derrière lui une veuve et quatorze enfants, selon toujours nos sources.