Plusieurs monuments érigés dans la ville de Bukavu perdent de plus en plus leur beauté d’antan.

A titre d’exemple, le monument Major Vangu situé à l’Essence dans la commune d’Ibanda est transformé en tout.

Ceci par le fait que pour plusieurs personnes, ce monument constitue un milieu générateur des recettes.

Selon le constat de Radio Maendeleo, certains monuments abritent des marchés pirates et d’autres sont mal entretenus comme c’est le cas à l’Essence.

A cet endroit, des jeux de hasard y sont organisés et le monument se transforme en lieu des prédications pendant la journée et en début de soirée.

Certains enfants utilisent le monument Major Vangu comme piste pour l’apprentissage du vélo et les petits commerçants y exercent leurs activités.

Blaise Bulambo habitant du milieu rencontré sur place pense que par manque d’entretien, le monument Major Vangu ne présente pas une bonne image et constitue une honte pour la ville de Bukavu Sud-Kivu.

Il estime que la mairie devrait songer à la réhabilitation de ce monument comme c’est le cas dans d’autres coins de la ville.

« … c’est un lieu vraiment abandonné pourtant c’est un monument qui représente la mémoire et l’image d’un vaillant militaire qui est tombé sur le champ et on a pu garder ce lieu là en son honneur… moi je l’appelle aujourd’hui un milieu de la honte c’est parce que toutes ces personnes qui nous viennent de l’Afrique de l’Est en passant par le Rwanda et le Burundi, quand ils arrivent à Bukavu, il vous disent comment vous pouvez avoir un monument pareil au 21ème siècle… ça cause vraiment la honte de la province… j’appelle le maire la ville, le gouverneur et tous les autres de pouvoir faire quelque chose en faveur de ce monument… », plaide le président d’une organisation qui lutte contre la délinquance juvénile APCR Forces Vives.

Blaise Bulambo estime que le monument Major Vangu devrait être réhabilité et aménagé en mémoire de ce militaire décédé au champ de bataille.

Concernant le monument aux morts situé devant le palais de justice à Labotte, il s’observe des flacs d’eau qui stagnent aux environs surtout lorsqu’il a plu.

Cette situation ne reflète pas une belle image de la ville surtout que cet endroit est devenu comme un lieu de refuge des chiens.

Un constat positif est observé à la place de l’indépendance où le rond-point semble bien protégé malgré que les jets d’eau et les chaises qui y étaient installés n’existent plus.

En réaction, le maire de Bukavu Bilubi Ulengabo Meshack précise que de mesures seront prises pour s’assurer que toutes les activités exercées au monument Major Vangu puissent cesser.

« … avec l’autorité provinciale nous avons prix la décision de signe un arrêté, ça peut sortir aujourd’hui ou demain, pour interdire toutes ces activités au monument Major Vangu. Ce monument c’est un espace présidentiel, ce n’est même pas un espace géré par la province ou par la mairie. C’est un espace présidentiel. Tout ce que nous pouvons faire là bas, nous devons requérir l’autorisation de la présidence. C’est comme ça que la ville est organisée. Donc nous allons sortir un arrêté pour interdire toutes les activités sur ce monument. Et nous sommes en pourparlers avec certaines institutions  dans le cadre du partenariat public privé pour la construction et l’aménagement de ce monument », assure le maire de Bukavu.