La ville de Bukavu  est toujours sous tension depuis le matin de ce vendredi 16 février. La population  manifeste sa colère dans les communes de Kadutu et Ibanda contre la recrudescence de l’insécurité après l’assassinat hier jeudi de 2 personnes. Les activités dans la ville sont timides. Plusieurs boutiques et magasins n’ont pas ouvert leurs portes. La circulation est très timide.

Dans la matinée de ce Vendredi, les jeunes  de Kadutu et spécialement ceux de l’avenue Industrielle sont dans la rue. Ils protestent contre l’assassinat d’un jeune cambiste. Dans cette tension, le bourgmestre de la commune de Kadutu a tenté en vain de négocier avec les manifestants en colère qui ont saccagé sa voiture. Une situation qui devient intenable, nous affirme un reporter de radio Maendeleo présent sur le lieu.  Déjà, des sources non officielles avancent un bilan de deux personnes tuées à deux endroits différents.

Les informations de dernière minute renseignent que les manifestants venus de l’avenue industrielle se dirigent au gouvernorat de province avec le corps du changeur de monnaie assassiné depuis hier Jeudi soir par les hommes en arme non identifiés. Ils disent rencontrer le gouverneur pour lui exprimer leur mécontentement.

A Nguba dans la commune d’Ibanda les manifestations se poursuivent, les manifestants exigent le départ des cadres de bases et le chef de quartier.

lire