Cette route d’intérêt national est abandonnée pendant que des travaux de réhabilitation des routes sont exécutés dans la ville de Bukavu.
Les habitants de Chahi en commune de Bagira et ceux de du village de Chirhagabwa et d’Igoki en territoire de Kabare ont adressé une lettre au gouverneur pour lui demander de songer à la réhabilitation de cette route.
Dans cette lettre, les signataires rappellent que ce tronçon routier lie la nationale Numéro 2 à la route Nationale Numéro 5.
En cas de réhabilitation de la route nationale Numéro 2 cette route peut être utilisée pour la déviation lorsqu’on se dirige à Walungu ou Mwenga en passant par Ciriri.
L’un des signataires et habitant du lieu Albert JOMBA estime que l’évacuation des malades vers les structures médicales est toujours difficile à cause du mauvais état de la route.
Un malade dans un état critique peut mourir avant d’atteindre l’hôpital estime Albert JOMBA l’un des signataires de la lettre.
Il annonce que la population vit le calvaire lorsqu’il a plu
Les habitants de ces endroits estiment que ce tronçon routier devrait être réhabilité au même niveau que d’autres de la ville de Bukavu.
Ce qui est curieux, certains jeunes volontaires commencent à mener des travaux communautaires pour l’entretien de la route sans succès.