Les bras de fer continuent entre les conducteurs des mots communément appelés motards et leurs associations respectives autour du montant de 10 dollars exigés à chaque motard pour participer au recyclage. Le  Mardi 7 Aout 2018, une vive tension a été observée entre ces motards et certains responsables de leurs associations. 

Ces derniers sont reprochés d’être à la base de cette confusion qui tourne autour de cette somme exigée aux motards avant toute participation à ce recyclage.

L’un des motards approchés, Norbert BALUME, souligne qu’ils ne seront pas en mesure de payer ce montant de dix dollars car ils n’ont pas été préparés à ca et cela pour une seule journée de formation.

« Cette  question devrait être discutée au préalable avant toute décision sinon un dialogue entre toutes les parties autour de cette question s’impose. Certains motards invitent les autorités à s’occuper de cette question parce que certains d’entre eux n’ont pas travaillé toute la journée de ce Mardi 7 Août suite à cette situation », plaide-t-il.

Contacter la ministre provinciale des transports et voies de communications précise que ce recyclage est une obligation pout tout conducteurs en province.

« Le montant de dix dollars est exigés pour suppléer aux multiples charges logistiques liées à l’organisation de ce recyclage. Je reconnais que les motards n’ont pas été suffisamment sensibilisés sur cette question par leurs responsables », a précisé Ngengele sans plus de détails.

Vous allez vous rappeler que le président du  bureau de coordination de la société civile, Patient BASHOMBE a promis de s’impliquer pour trouver une solution à cette question.