Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Uvira: les hippopotames en divagation après les inondations

178views

Les hippopotames en divagation sont visibles ce dernier temps dans le territoire d’Uvira et causent des dégâts dans cette partie de la province du Sud-Kivu en menaçant les habitants.

Selon les sources sur place ces hippopotames ravagent également des champs des habitants de ce territoire.

Joint au téléphone le coordonnateur de la société civile environnementale au Sud-Kivu Josué Aruna indique que ces hippopotames divaguent dans les flancs de la Rivière Ruzizi, aux abords du lac Tanganyika et vers la frontière entre le Burundi et la RDC à la recherche de leur nourriture.

De ce fait, notre source demande à l’Etat  congolais de penser non seulement à la délimitation de zones envahies par ces animaux mais aussi d’initier des actions de création des réserves à Ruzizi pouvant loger ces hippopotames.

Josué Aruna appelle les habitants du territoire d’Uvira à la vigilance afin de ne pas se laisser happer par ces animaux.

« … capturer les hippopotames  c’est très compliquer. Parce qu’on va les capturer pour les mettre où ? Ici chez nous en RDC on n’a pas encore mis en place des sanctuaires pour les hippopotames. Nous demandons à la population de ne pas aller dans des zones où il y a la montée des eaux et là où il y a la présence des hippopotames.  Car les hippopotames sont visibles presque partout et là ils traversent la route, passent entre les parcelles car les maisons sont sous l’eau à Uvira. Et il faut savoir que le lac Tanganyika a récupéré son espace conformément à la loi  car cette dernière indique qu’il faut 100 mètres de rives pour les animaux aquatiques. Et donc comprenez que ces hippopotames sont là à la recherche de leurs nourritures car les zones où il y a des hippopotames il y a présence des poissons. Un pêcheur voulant exercer son travail dans ces zones sera happé et là, la vigilance est très importante… » a indiqué Josué Aruna.

Signalons que plus de 100 familles sont affectées par le conflit homme et hippopotame dans le territoire d’Uvira, à en croire Josué Aruna.

Et nous venons d’apprendre qu’un homme âgé de 47 ans habitant de Kahorohoro dans la plaine de la Ruzizi en territoire d’Uvira a été happé par un hippopotame. Ce dernier  a trouvé la mort le  lundi 27 avril 2020 et enterré par les membres de sa famille.

Contacté par notre correspondant de cet axe le chef de quartier de Kahorohoro Mazo Kitumaini indique que la victime se dirigeait vers son champ et de là il a été happé par cet animaux aquatique.

Notre source indique qu’un jeune homme a été happé par  un autre hippopotame le 14 avril 2020.

 

Nancy Mpango 

Partagez: