Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Sud Kivu:le forage des eaux du versant de Narumanga, une des solutions aux catastrophes d’Uvira (Ir Benjamin Mukasani)

510views

Le chercheur en hydrogéologie Benjamin Mukasani propose le forage des eaux contenues dans une nappe aquifère située dans le versant de la colline de Narumanga au plein cœur de la ville d’Uvira.

Ce chercheur en géologie indique que le versant de Narumanga est l’une des sources des catastrophes enregistrées ces derniers temps  dans la ville d’Uvira.

A travers son étude menée en 2018 et intitulée « Narumanga ; du monstre au sauveur ? », l’ingénieur Benjamin Mukasani démontre le danger que présente le versant de Narumanga.

Les eaux que dégage ce versant entrainent la destruction de plusieurs maisons depuis plusieurs années. Selon lui, dans la nuit du mardi à ce mercredi 22 avril 2020 au moins 300 maisons ont connu des dommages suite aux eaux du versant de Narumanga.

Certaines maisons ont été inondées causant la perte de plusieurs biens, les unes ont perdu leurs toitures et les murs de plusieurs ont cédé.

S’appuyant sur son étude « Narumanga ; du monstre au sauveur ? », l’ingénieur Benjamin Mukasani pense que  la saturation des eaux et les fortes précipitations peuvent provoquer un fort glissement qui emporterait non seulement le Lycée Umoja et la Cathédrale Saint Paul d’Uvira. Ce scenario peut causer aussi la destruction de la route nationale numéro 5.

Des pertes graves en vies humaines dans le quartier Songo peuvent en découler alerte cet assistant à la faculté  des sciences agronomiques et environnementales de l’Université Notre Dames de Tanganyika.

Eu égard à ce qui précède et dans la perspective de stabiliser le versant Narumanga, Benjamin Mukasani propose la décharge de la nappe par des forages et l’orientation des eaux vers la cité en général et le quartier Songo en particulier.

Ce forage permettra aux habitants d’utiliser autrement cette eau et ainsi on passera du monstre Narumanga au sauveur car dit on l’eau c’est la vie conclu t’il.

Signalons que depuis la matinée de ce mercredi 22 avril 2020, certaines sources renseignent que plusieurs habitants du quartier Songo désertent leurs habitants fuyant les eaux de Narumanga .

Expedit Kyalu

Partagez: