Accueil Societé Sud-Kivu: une désobéissance fiscale annoncée par la société civile après échec de...

Sud-Kivu: une désobéissance fiscale annoncée par la société civile après échec de la marche prévue pour exiger le départ de l’autorité urbaine

331
0

ECOUTEZ LA RADIO EN DIRECT


La marche de la société civile noyau communale de Kadutu et forces vives de la province demandant le départ du maire de Bukavu n’a plus eu lieu le vendredi 14 Février 2020 comme prévu. Les manifestants ont été contraints par un dispositif policier commis à la place l’indépendance car la mairie de Bukavu n’a pas autorisée la dite manifestation.

Les membres de la société civile, les forces vives et mouvements citoyens se sont retrouvés à la place de l’indépendance prévue comme point de départ en vue de marcher et déposer leur mémorandum à l’assemblée provinciale.

Ceci après avoir récolté 12250 signatures des habitants de Bukavu qui demandent le départ de l’autorité urbaine. Ces manifestants accusent le maire Bilubi Meschack de l’insalubrité de la ville alors que son entité perçoit des taxes ; l’insécurité grandissante dans la ville, le détournement des recettes publiques et rançonnement des petits vendeurs.

Vu que la marche a été interdite, le président de la société civile de Kadutu annonce le début des journées de désobéissance fiscale des taxes perçues par la mairie de Bukavu à partir du lundi 17 février 2020.

De l’autre côté de la route, ce sont des jeunes qui se sont réunis pour çdire non au départ du maire de la ville qui selon eux assume bien ses fonctions.

Ces derniers pensent que ces accusations sont non fondés et que la salubrité de la ville concerne tous les citoyens.

Pour rappel, la société civile noyau de Kadutu avait initiée une pétition visant à récolter les signatures des habitants pour obtenir le départ du maire de la ville Bilubi Ulengabo.

Isabelle Riba