Accueil Societé Sud Kivu: la société BANRO indexée par les habitants de Mwenga pour...

Sud Kivu: la société BANRO indexée par les habitants de Mwenga pour mauvaise exploitation des minerais

362
0
Ressortissants de Mwenga dans les rues de Bukavu. Ph. Radio Maendeleo

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Les ressortissants des groupements  de BAGUNGA, Bawendeme, Basimbi, Bingili et Babongolo  dans la chefferie de Wamuzimu en territoire de Mwenga dénoncent la mauvaise politique d’exploitation de minerais par la société BANRO dans leurs entités.

Ils l’ont fait savoir à travers un mémorandum adressé au Gouverneur de province à l’issu d’une marche pacifique organisée à Bukavu mardi 25 Février 2020.

Dans ce mémorandum, les manifestants indiquent que ça fait plus de 15 ans que la société BANRO exerce ses activités dans cette partie de la province du Sud-Kivu mais la population ne bénéficie en rien de l’exploitation des ressources naturelles.

Ils demandent aussi la suspension des travaux de montage d’un bac au Beach Elila dans le groupement Bingili par la Coopérative « MUNGU NI JIBU », partenaire à la société BANRO.

« quinze ans durant, nous avons été exclus des activités de la société Banro et pourtant elle a été reçue par nos parents. Nous dénonçons avec force la présence des exploitants chinois qui se sont illustrés par la destruction des champs sans indemniser la population du groupement de Bingili Bazala » peut-on lire dans ce document qui a été lu devant le Directeur adjoint du cabinet du Gouverneur de province par le professeur Desiré Lumonge Zabagunda

Le directeur adjoint du cabinet du gouverneur Me Daniel Lwaboshi, qui a réceptionné ce mémorandum, promet de le faire parvenir à qui de droit pour voir dans quelles mesures trouver des solutions à ces préoccupations.

A l’assemblée provinciale, les manifestants ont été reçus par le rapporteur Jacques Kamanda. Ce dernier leur a promis que le bureau de l’organe délibérant siégera pour traiter de la question avec les élus de Mwenga.

Tous nos efforts pour entrer en contact avec la société BANRO sont restés vains.

Sylvie Nabintu