Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Sud Kivu- Covid 19 : les étudiants étrangers et les non originaires croupissent dans des campus à Bukavu (collège des étudiants)

271views

Les étudiants de nationalité étrangère et les non originaires de la province du Sud Kivu internés dans des campus à Bukavu traversent un calvaire faute d’approvisionnement en vivres.

Ces étudiants les uns ayant des nationalités étrangères et les autres ressortissants d’autres provinces du Sud Kivu sont restés bloqués à Bukavu depuis l’isolement de la ville avec le reste d’autres provinces de la RDC et la fermeture des frontières.

Selon le porte-parole provinciale des étudiants du Sud Kivu KAZINE Romeo qui a rencontré à cet effet mercredi 29 avril  2020 le ministre provincial de la santé, ces étudiants plaident pour une assistance du gouvernement provincial du Sud Kivu.

KAZINE Romeo reconnait que le gouvernement provincial leur a doté en premier lieu d’un lot important des masques à distribuer aux étudiants internés mais il plaide à présent pour l’assistance en vivres.

« Tous les étudiants de Bukavu ne sont pas originaires de cette province .Il y a des étrangers et ceux qui viennent des coins et recoins de la république.

Beaucoup ont des difficultés de s’approvisionner en vivres et ont du mal à se payer même un masque. Ainsi nous demandons gouvernement d’assister ces étudiants en leur distribuant premièrement des kits de protection. Dieu merci nous avons reçu de la part du ministère provincial de la santé des masques. Nous attendons la réponse la plus grande qui est l’assistance en vivres parce que la famine bouleverse la vie des internes qui n’arrivent plus à manger. En cette période de confinement ils ne vont pas tenir sans ravitaillement »  déclare le porte-parole provincial des étudiants.

Faisant suite à cette requête, le ministre provincial de la santé COSMOS BISHISHA a promis de soumettre cette préoccupation à sa hiérarchie.

Après la réouverture ce jeudi 30 avril 2020 du trafic aérien avec certaines provinces non affectées par le coronavirus, certains rentreront chez eux mais d’autres croupiront toujours dans le calvaire.

Expedit KYALU

 

Partagez: