Accueil Societé Kabare : Polémique autour de la célébration des anniversaires de la mort...

Kabare : Polémique autour de la célébration des anniversaires de la mort du Mwami Kabare dit Zéro-Zéro

427
0

ECOUTEZ LA RADIO EN DIRECT


Alexandre Kabare. Photo forumdesas.cd

Un des membres de la famille du Mwami Kabare sollicite la création d’un centre culturel et/ou d’une école dit zéro-zéro afin de pérenniser les œuvres du Mwami Alexandre KABARE dit zéro-zéro décédé il y a trente-huit ans.

Janvier Mizo KABARE l’a déclaré  vendredi 29 décembre au cours d’une interview exclusive accordée à Radio Maendeleo.

Ce dernier s’inquiète de la suite des évènements après les cérémonies qui ont été organisées pour la commémoration des anniversaires de la mort de ce grand chef coutumier qui est devenue une habitude à la chefferie de Kabare.

« Je crains que ces cérémonies ne restent que des occasions de réjouissances et ou demeurer des simples slogans qui n’ont pas d’incidences sur la gouvernance de cette entité coutumière », renseigne ce fils de Kabare.

Janvier Mizo Kabare pense que les gouvernants actuels devaient incarner le leadership de zéro-zéro en rassemblant les gens en cas de problèmes en leurs donnant des orientations.

Pour rappel, le Mwami Alexandre KABARE RUGEMANINZI dit zéro-zéro est mort en 1980.

De son vivant, il s’est battu pour l’unité et la réconciliation de tous les bahaya.

Sa femme Marine NABINTU MWA MALEKERA, est décédée le 28 décembre 2003 soit 14 ans jour pour jour.

Pour rappel, l’actuel chef de la Chefferie de Kabare Désiré Kabare Rugemaninzi II a plaidé pour l’élévation  au rang de héros national à titre posthume son grand père Alexandre Kabare dit zéro décédé il y a trente-sept ans.

Il a indiqué que c’est en hommage de sa lutte pour l’indépendance de la RDC et la défense de son peuple et ses terres face au pouvoir colonial belge.

Désire Kabare l’a annoncé samedi au cours d’une triple cérémonie marquant le 37ème  anniversaire de la mort de son grand père Alexandre Kabare, le 31èmeanniversaire de la mort de son père Albert Kabare et trente ans de son règne à la tête de cette chefferie.

Au cours de son intervention, le Mwami Kabare a révélé que son grand père surnommé zéro zéro qui a été plusieurs fois  combattu par les colonisateurs belges à cause de la lutte pour  la pacification du bushi et à la promotion des valeurs républicaine.