Accueil Societé Bukavu: suite aux érosions et éboulements de terre, 80% de la population...

Bukavu: suite aux érosions et éboulements de terre, 80% de la population privée d’eau potable

354
0
Agents de la REGIDESO à pieds d'oeuvre. Ph. Radio Maendeleo

ECOUTEZ LA RADIO EN DIRECT


Plus de 80% de la population de la ville de Bukavu n’est pas desservie en eau potable de la Regideso depuis ce vendredi 31 janvier 2020.

Ceci est dû à différents éboulements et érosions qui ont impacté sur les installations de la Regideso et en particulier le tuyau principal situé en dessous de l’Institut Technique Fundi Maendeleo ITFM en commune de Kadutu et qui dessert la majeure partie de Bukavu.

Pour pallier cette situation, la régie de distribution d’eau a débuté ce même vendredi les travaux d’urgence à cet endroit afin de rétablir l’eau aux abonnés non desservis.

Ces travaux consistent à dégager la conduite de diamètre 400 située sur une distance d’environ 300 mètres sur avenue Kadurhu non loin du Lycée Wima dans la commune de Kadutu.

Le directeur de la Regideso Jean Bosco Mwaka Indele renseigne que 50% des tuyaux de la Regideso sont en dessous des maisons construites anarchiquement à Bukavu.

« le gros de nos installations se trouvent en dessous des maisons construites de manières anarchiques. Il y a des terrains impropres à la construction mais les gens se sont permis de construire comme vous le voyez. Nous avons l’appui technique de l’Office des Routes pour faire l’excavation afin de retrouver la conduite de 400 et ainsi nous permettre d’arriver là où il y a les emboitements de manière à ce que nous puissions refaire l’alignement. Malheureusement la terre est fragile et les gens n’ont pas eu peur de construire sur la terre de remblai. Vous voyez que même l’engin a du mal à s’appuyer… néanmoins nous demandons à la population de nous faire confiance. Certes que les travaux vont prendre du temps à cause de toutes les raisons que nous avons évoquées ci-haut mais nous allons travailler pour trouver des solutions. Nous pensons que d’ici deux ou trois jours, nous allons y arriver », rassure Jean Bosco.

Sur place le maire de la ville de Bukavu, Bilubi Ulengabo Meschack rassure que des maisons construites au-dessus des installations de la Regideso seront démolies pour favoriser une bonne desserte en eau potable.