Accueil Securité Sud-Kivu: circulation paralysée entre Bukavu et Kabare; le poste du FONER à...

Sud-Kivu: circulation paralysée entre Bukavu et Kabare; le poste du FONER à Miti saboté par les habitants

139
0
Etat de l'endroit dit Murhundu lorsqu'il l'a plu Ph. Radio Maendeleo

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Les conducteurs des taxis-voitures et taxis-motos oeuvrant sur le tronçon routier allant de la ville de Bukavu jusqu’à Kavumo dans le territoire de Kabare ont pris d’assaut le bureau du Fonds National d’Entretien Routier FONER érigé au centre commercial de Miti à environ 20Km au nord de Bukavu, province du Sud-Kivu.

La manifestation a débuté tôt le matin de lundi 10 février 2020. Selon les manifestants, l’objectif est d’exiger la réhabilitation de cet axe routier surtout l’endroit dit Murhundu et plusieurs autres endroits en délabrement très avancé.

Les manifestants ont détruit la barrière érigée par le FONER et aucun véhicule n’a quitté la ville de Bukavu pour se  rendre à Mudaka, Kavumo, Katana ou encore Kalehe et vice-versa.

Ils précisent qu’il n’est pas normal qu’on exige des taxes journalières au passage de chaque véhicule et, qu’en retour, les travaux de réhabilitation et encore moins de maintien en l’état ne soient exécutés.

 « c’est chaque jour que nous payons des taxes. Mais il n’y a rien qui se fait. On ne peut pas comprendre que la route soit en délabrement très avancé et les autorités y passent tous les jours mais rien ne se fait sur terrain. Nous considérons cela comme une tracasserie. Voilà pourquoi nous sommes venus nous opposer à cela. Nous allons rester ici et n’allons pas payer cet argent jusqu’à ce que les travaux soient lancés. Comment pouvez-vous comprendre que les gens réhabilitent une route mais jamais des cantonniers n’y sont placés pour des travaux de maintien ? », s’interroge l’un des manifestants.

Le secrétaire administratif de la chefferie de Kabare Eric Babunga et le député provincial élu de Kabare Pierre Cubaka Karatwe sont arrivés sur place pour calmer les manifestants.

A cette occasion, des explications ont été données sur les démarches en cours par rapport à l’exécution des projets dans le cadre d’un contrat avec la Banque Africaine de Développement.

Ils ont alors appelé les manifestants à libérer le lieu et la circulation a repris timidement mais aucun véhicule n’a payé les frais dus au FONER toute la journée de lundi 10 février 2020 suite à cette manifestation.

Etienne Mulindwa