Accueil Securité Sud-Kivu: 57 éléments raiya Mutomboki du groupe Ngandu se rendent aux FARDC

Sud-Kivu: 57 éléments raiya Mutomboki du groupe Ngandu se rendent aux FARDC

307
0
Des miliciens du groupe Bakata Katanga lors de leur reddition au bureau de la Monusco/Lubumbashi, samedi 23 mars 2013 Ph. Kabena

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Au moins cinquante-sept éléments du groupe armé Raiya Mutomboki commandé par le chef rebelle Ngandu et le colonel autoproclamé Mande se sont rendus aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo avec leurs armes et munitions. A Isezya/Evari dans le territoire de Shabunda.

Selon le Président de la société civile locale Wakilemalila Kizuglu Janvier, ces éléments ont décidé de se rendre après des sensibilisations organisées par l’armée, les autorités locales et les acteurs de la société civile.

Il précise que ces éléments se sont rendus avec 30 armes et plusieurs munitions.

L’information est confirmée par le porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka.

Il ajoute que ces éléments ont d’abord été cantonnés à Nzibira dans le groupement de Mulamba en territoire de Walungu avant que la 33ème Région Militaire ne déploie les camions pour les ramener et les acheminer jusqu’au Camp Militaire de Nyamunyunyi en territoire de Kabare.

Ici, ils vont rejoindre plusieurs autres groupes d’anciens mai mai et raiya Mutomboki qui ont accepté de se joindre à l’armée régulière et y attendre les formalités de leur intégration soit dans l’armée, la police ou alors dans la vie civile, précise le Capitaine Dieudonné Kasereka.

« ils sont 57 éléments mai mai du groupe armé Ngandu qui opéraient dans le territoire de Shabunda. Pour l’instant ils sont en route pour Bukavu et précisément le Camp Militaire de Nyamunyunyi. Dès qu’ils seront là et qu’on aura parlé avec leurs responsables, on saura s’il y a certains de ces éléments qui sont restés dans la brousse… ils étaient d’abord cantonnés pendant 48h à Nzibira et les autorités militaires ont décidé de dépêcher les camions pour les transférer au centre de transit de Nyamunyunyi. Nous assurons que ceux se sont déjà rendus aux FARDC sont bien encadrés et il n’y aucun problème. Nous demandons donc à tous ceux-là qui hésitent encore de se rendre le plus tôt possible afin que la paix puisse définitivement régner dans notre pays », rassure le porte-parole de l’armée.

Signalons que depuis l’arrivée du Président Félix Tshisekedi à la magistrature suprême, un appel a été lancé à tous les groupes armés afin qu’ils se rendent et qu’ils contribuent à la reconstruction du pays.

Au Sud-Kivu, l’appel a été suivi au point que plusieurs groupes armés ont déposé les armes.

Etienne Mulindwa

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de