Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Kabare: 2 nouveaux cas de justice populaire portent à 15 le nombre de personnes tuées depuis janvier 2020

73views

Deux personnes ont été brûlées vives respectivement dans les groupements de Cirunga et Miti dans le territoire de Kabare dans la nuit de jeudi à vendredi 3 avril 2020.

Selon le président de la société civile noyau territorial de Kabare Emmanule Bengehya, il s’agit des deux hommes appartenant à deux groupes différents et qui sont partis voler dans des maisons à Cirunga et Miti.

Pour le cas de Cirunga, Emmanuel Bengehya précise qu’il s’agit d’un ancien détenu de la prison de Kabare qui avait déjà purgé sa peine mais qui s’est rallié à nouveau à un autre groupe de malfaiteurs pour voler les biens des habitants.

Ce dernier a trouvé la mort après avoir été surpris dans une opération de vol à Cirunga chez le Directeur d’une école primaire de la place. C’est alors qu’il a été brûlé vif pas la population en colère et jusqu’à 11h, le corps gisait encore au sol dans un marché de la place, précise la société civile.

Pour le cas du groupement de Miti dans la partie Nord du territoire de Kabare, Emmanuel Bengehya précise que l’événement s’est déroulé dans le village de Cirunmbi.

Alors que les membres de son groupe avaient pris fuite, la victime dénommée Kaburhano du village de Kashusha a été également brûlé vif par la population. Sur ordre du procureur de la République près le parquet de Kavumu, le chef de groupement de Miti Chirimwami Kwigomba a autorisé son enterrement.

Ce bilan porte à 15 le nombre de personnes qui ont perdu la vie par la justice populaire dans le territoire de Kabare à en croire le Président de la société civile de Kabare Emmanuel Bengehya.

Il s’agit d’un cas dans le groupement de Cirunga, 5 à Irhambi-Katana, 5 à Bugorhe, 1 à Miti, 2 à Bushumba et 1 à Mudusa, précise notre source. Parmi ces cas, 10 sont accusés de sorcellerie et 5 accusés de sorcellerie.

Etienne Mulindwa

Partagez: