Accueil Securité Bukavu : La police interpelle dix neufs personnes pour raisons de sécurité

Bukavu : La police interpelle dix neufs personnes pour raisons de sécurité

410
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Dix neufs personnes ont été interpellées samedi 03 février par la police et plus dix maisons de ventes des boissons fortement alcoolisées ont été détruites vers Essence Major Vangu dans la commune d’Ibanda.

C’est le bilan d’une opération mixte menée par les jeunes des mouvements SAJECEK forces vives et ceux de Bukavu forces vives pour la paix en collaboration avec la police le samedi à l’Essence GIAMBA dans la commune d’Ibanda.

Les jeunes qui ont mené cette opération renseignent que dans de deux jours, plus de trois cas d’attaques ont été signalés à l’Essence.

Ils donnent l’exemple d’un tenancier d’un studio d’enregistrement qui a été attaqué par des inconnus armés qui l’ont blessé avant d’emporter de l’argent et d’autres biens ainsi que l’attaque d’une autre famille à l’Essence jusqu’à tirer des balles en l’air.

Les jeunes de ces deux mouvements ont estimé que Essence ne mérite pas ça c’est pourquoi ils ont collaboré avec les services de sécurité lors de cette opération jusqu’à mettre la main sur dix neufs personnes soupçonnées d’être à la base de l’insécurité à Bukavu.

L’un des responsables de ces organisations des jeunes, le coordonateur du mouvement Bukavu Forces vives pour la paix Christian WANDUMA affirme que ces maisons servent des cachettes aux inconnus qui après avoir consommé des boissons fortement alcoolisées insécurisent la population.

Pour lui, c’est un signal fort, il appelle les habitants de renforcer la collaboration avec les services de sécurité.

A l’issu de l’opération, il a été constaté que plusieurs présumés attrapés proviennent d’Igoki dans le territoire de Kabare, d’autres proviennent de Kadutu et de Panzi.

Un  jeune a été blessé par balle à Nyamugo dans la commune de Kadutu lorsqu’un élément de la police pourchassait des présumés bandits armés.  Il suit des soins dans une formation médicale de la place.

Les jeunes des mouvements Bukavu Forces vives pour la paix et ceux de SAJECEK forces vives comptent poursuivre avec ces opérations en collaboration avec les services de sécurité afin de retrouver la quiétude à l’Essence.