Accueil Santé Kabare:L’arrêt des travaux de construction de l’hôpital de Mukongola produit déjà des...

Kabare:L’arrêt des travaux de construction de l’hôpital de Mukongola produit déjà des conséquences

425
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Le médecin directeur de l’hôpital de Mukongola en territoire de Kabare plaide pour la poursuite des travaux de la construction de cette structure sanitaire en vue de permettre au personnel soignant d’assurer une bonne prise en charge des malades.

Selon le docteur Emmanuel Mugangu, les travaux de construction de cet hôpital ont été suspendus depuis le mois de juillet 2017 car le gouvernement central qui prend en charge les travaux n’a pas libéré la deuxième partie du financement.

A l’en croire, les malades et le personnel soignant travaillent dans des mauvaises conditions notamment sur le plan de l’hygiène et la sécurité.

Emmanuel Mungangu fait savoir que suite à ce problème, les malades préfèrent aller dans d’autres structures sanitaires.

« … lorsque les malades sont dans une structure qui est propre et bien aménagée, ils viennent nombreux… mais quand ils viennent dans une structure ou l’état de l’hygiène est précaire avec les murs qui sont en train de s’effondrer, ils vont hésiter pour venir se faire soigner… malgré que nous avons un personnel qualifié avec des jeunes médecins qui ont du talent mais le cadre dans lequel ils travaillent ne permet pas aux malades d’avoir confiance et venir se faire soigner… » se plaint le médecin Directeur de l’Hôpital de Mukongola.

Il appelle les autorités à intervenir afin de poursuivre et terminer les travaux de construction de cet hôpital.

Pour rappel, les organisations de la société civile de la place ont, depuis juillet 2017, dénoncé les détournements des fonds qui ont été affectés à la construction de cette structure sanitaire.

Dans le même sens, des organisations des Droits de l’Homme ont alerté les autorités sur les conditions dans lesquelles sont pris en charge les malades et les risques pour la vie des habitants.

Pour tenter de trouver des solutions, des rencontres ont été initiées avec plusieurs autorités au niveau de la province mais sans issue.