Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Santé

Covid19 au sud Kivu : Les marchés exposés au danger par manque de dispositifs importants de lavage des mains

224views

Plusieurs marchés de Bukavu manquent les dispositifs de lavage des mains pour prévenir le coronavirus. Ceux qui en ont , c’est à un nombre réduit et mal entretenus.

C’est le constat fait par radio Maendeleo le mardi 28 avril 2020.

Dans plusieurs marchés comme celui de Kamagema à Panzi dans la commune d’Ibanda , les vendeurs et les acheteurs entrent et sortent du marché sans se laver les mains et d’autres ne connaissent pas l’usage de cache – nez.

Au marché de Nyawera toujours en commune d’Ibanda , la situation reste la même, moins des dispositifs de lavage des mains sont installés aux endroits appropriés.

Au marché de Kadutu, considéré comme le plus grand marché de la province , il n’y pas des dispositifs de lavage des mains à chaque entrée et plusieurs vendeurs n’utilisent pas le cache – nez.

Ce qui est curieux, le peu de dispositifs offerts par des organisations ou des personnes de bonne volonté aux marchés ne couvrent pas le besoin car à chaque entrée, on devait avoir un dispositif de lavage des mains.

Malgré cette situation, dans ces marchés, ces peu de dispositifs qui existent ne sont pas bien entretenus et parfois , ils ne sont pas alimentés régulièrement en eau pour le lavage des mains.

D’Autres gérants gardent les dispositifs dans leurs bureaux oubliant qu’ils doivent être installés à chaque entrée du marché pour prévenir le coronavirus.

Contacté à ce sujet, le président du comité syndical au marché de Kadutu, André Lubala renseigne que les marchés ont besoins de ces dispositifs parce que les dons reçus ne couvrent pas le besoin sur le terrain.

Il donne l’exemple du marché central qui accueille plus de vingt mille personnes par jour qui doivent se laver les mains à l’entrée comme à la sortie.

Des observateurs estiment que le gouvernement provincial devrait avoir un œil regardant sur les marchés parce qu’ils constituent des endroits où plusieurs personnes se retrouvent en provenance de certains territoires et de la ville.

Aux gestionnaires des marchés, ces mêmes observateurs leurs demandent de mettre à la disposition de leurs marchés ces dispositifs et les ravitailler régulièrement en eau.

Anselme Kangeta

Partagez: