Accueil Politique Sud-Kivu : Nyamugabo satisfait de ses 100 premiers jours à la tête...

Sud-Kivu : Nyamugabo satisfait de ses 100 premiers jours à la tête de la province

300

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Le gouverneur du Sud-Kivu, s’est amplement félicité du bilan de ses cent jours à la tête de la province du Sud-Kivu. Cent jours totalisés depuis le 21 janvier dernier.

Devant des invités constitués de différents responsables des services publics, des membres du gouvernement, des députés provinciaux, bref, les membres de plusieurs institutions de la province, cadre de la majorité présidentielle, activistés de la société civile et médias, Nyamugabo a exposé pendant plus de vingt minutes sur les réalisations de l’équipe qu’il chapeaute dans les cent jours symboliques.                  La sécurité, l’économie et la mobilisation des recettes, la politique et administration, les infrastructures, la santé, l’éducation, l’environnement, les sports… presque tous les domaines sous sa responsabilité ont été évoqués.

L’actuel locataire de Nyamoma est satisfait de ses premiers cent jours à la tête de la province. En gros, les cent jours, ont été plus pour les reformes pour un redécollage d’une province qu’il a trouvé à terre. Dans le sac, des projets au début, ceux en cours et d’autres qu’il annonce pour les moins et les années à venir.

La nouvelle nouvelle c’est le début de construction de la route qui traverse Muhumba jusqu’au centre Amani d’ici le mois de mars avec le soutient de la Monusco. Autre nouvelle, c’est la fin des travaux d’adduction d’eau potable venant de Mazigiro d’ici Avril prochain.

Comme lors de la présentation de son programme devant les députés, Nyamugabo n’a pas dérogé à la règle ; celle de commencer par parler de la sécurité.

« La sécurité des biens et des personnes s’est améliorée en dépit de quelques cas isolés généralement attribués à l’issue des enquêtes y relatives à la cupidité dont découle des complots et dénonciations entre membres des mêmes corporations professionnelles. Toujours sur le plan de la sécurité, l’autorité de l’Etat est en train d’être rétablie sur l’étendue de la province. Le démarrage des patrouilles mixtes entre la Monusco et les Fardc la police et la fermeture de certaines barrières tracassières sur la route menant à Uvira » se réjouissant du rétablissement de l’autorité de l’Etat après l’offensive du 21 janvier en cours contre le groupe armé Yakotumba sur ordre du chef de l’Etat.

« Sur le plan politique et administratif, une harmonie règne entre deux institutions politiques provinciales dans le respect de nos prérogatives grâce à un système de concertation mis en place entre le gouvernement provincial et l’assemblée provinciale et cela est matérialisée par des réunions mixtes qui se tiennent régulièrement… les salaires des agents du gouvernement provincial sont payés à temps et les arriérés sont consignées dans la dette sociale dans le cadre du budget 2018 dont l’épuration se fera consécutivement à la mobilisation et accroissement des recettes ».

Le gouverneur du Sud-Kivu qui avait aussi promis de ne pas être le gouverneur de la seule ville de Bukavu se réjouit que son gouvernement ait réussi à organiser les visites d’itinérance dans tous les territoires de la province. Des conseils des ministres ou de sécurité ont été tenus dans certains d’entre eux.

« Les ministères et leurs services techniques ont réduit les procédures et font l’effort de traiter les dossiers dans le délai établi de plan opérationnel en conformité avec le programme d’action pour répondre pour répondre aux besoins de la population » se réjouit encore Claude Nyamugabo.

Dans les différents ministères, des améliorations et des actions nettes ont été observées selon l’autorité provinciale. C’est le cas du ministère de la justice avec l’approvisionnement en vivres des prisonniers de différentes maisons carcérales de la province du Sud-Kivu. À cela s’ajoute la construction et la réhabilitation de ces maisons de détention avec l’accompagnement des partenaires.

Par rapport à l’urbanisme et habitat, son gouvernement a effectué des descentes sur terrain pour le contrôle des permis de construire, descente sur terrain pour contrôle des maisons construites sur les 10m de rives, etc.

Sur le plan économique, le numéro 1 du Sud-Kivu renseigne que son gouvernement a rétabli le respect de la chaine des dépenses et dispose déjà d’un édit budgétaire 2018.

« Sur le plan économique toujours, un contrat signé dans le cadre du partenariat public-privé pour la mobilisation des recettes pour la taxe des produits importés avec à ce jour des résultats encourageants. Un arrêté portant   nomination des membres du comité de pilotage de réforme des finances publiques a été signé. Le démarrage des travaux de construction des installations provisoires des services publics œuvrant aux frontières…Innovation dans le domaine de la mobilisation des recettes par le lancement d’une semaine fiscale qui s’étendra dans tous les huit territoires en vue de démontrer que les autorités doivent être modèles et que le civisme fiscal implique non seulement les autorités mais également tous les administrés » appelant les hommes d’affaires au prochain appel du gouvernement provincial dans le cadre du partenariat public-privé.

Dans le domaine de la santé, genre et humanitaire le gouvernement se réjouit de s’être investi dans la lutte contre les épidémies, notamment le choléra, la rougeole, la poliomyélite avec la construction des infrastructures sanitaires à travers les territoires et la ville de Bukavu. Les partenaires ne débarqueront plus avec des programmes qui ne s’alignent pas avec le programme du gouvernement provincial.

Dans le domaine de l’éducation, on note le satisfecit de Nyamugabo dans le règlement du dossier de paiement des salaires des enseignants par Caritas et la banque TMB.

Dans le domaine de l’eau et électricité, on note la poursuite des travaux d’adduction d’eau de Mazigiro et Kasisi et d’ici le mois d’Avril la population sera desservie en eau.

« Les travaux similaires ont été lancés à Uvira afin d’améliorer la desserte en eau de nos compatriotes vivant dans ce territoire, l’éclairage public a été rétablie sur l’avenue patrice Emery Lumumba et l’axe Vamaro-Essence. » a dit le gouverneur.

« Dans le domaine de l’agriculture et du développement rural, dix milles mètres linéaires des boutures saines de manioc ont été distribué, 167 agents de terrain ont été formés en parfait technologiques agricoles ; la filière caféière a été relancée et acteurs acheteurs sensibilisés. 24 km de quatre tronçons de desserte agricole sont réhabilités sur la route nationale N°5 axe Buzinga-Luvungi. »

Dans le domaine de l’environnement et des mines, on note la validation de six nouveaux sites avec l’accroissement des recettes de 40% dans ce secteur.

« 170 coopératives minières inventoriées sur l’ensemble de la province, 185.870 arbres ont été plantés dans la ville de Bukavu. 23 séances, de sensibilisation et de formation pour la protection de l’environnement ont été organisées. »

Dans le domaine des transports, tourisme et voies de communication, on note les négociations et conclusions du dossier pour la modernisation du port de Kalundu dont les travaux, dit le gouverneur commenceront à la fin de ce mois de février et la sensibilisation des acteurs dans ce secteur pour la mobilisation des recettes dans ce secteur. Le lobbyng du gouvernement provincial auprès de Congo Airways ont permis le début des vols Bukavu-Kinshasa.

Dans le domaine des sports et loisirs, Claude Nyamugabo, note la construction du stade de Bukavu à Nyantende et dont les travaux se termineront à la fin du mois de décembre 2018. L’appui financier aux trois clubs engagés dans la ligue nationale de Football. Il s’agit de Muungano, Bukavu Dawa et Etoile du Kivu « qui reçoivent régulièrement les appuis financiers du gouvernement provincial ».

« Dans le domaine du sport toujours, appui sollicité et obtenu auprès de la Monusco pour l’imminente réhabilitation du stade de la concorde à Kadutu ».

Dans le domaine des infrastructures, le gouverneur Nyamugabo note la réhabilitation du pont Yuyu à Shabunda et le pont sur la rivière Ulindi dans le territoire de Mwenga. On note la reprise des travaux de réhabilitation du cabinet du gouverneur, le lancement des travaux de construction de l’avenue Irambo, la reprise des travaux d’asphaltage de la route Ruzizi 2- Major Vangu, finalisation de l’asphaltage des avenues Congo et Cathédrale en territoire d’Uvira, suivi des travaux de réhabilitation de la route Nationale N°2 Bukavu-Goma.

« Reprise des pourparlers avec l’union européenne pour le lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Ruzizi 1,-marché Nguba, lancement des offres pour l’asphaltage de la route Muhumba-centre Amani sur financement sollicité par votre gouvernement auprès de la Monusco. Ces travaux vont commencer avant le mois de Mars »

Claude Nyamugabo reconnait que cent jours est une période assez courte pour tirer un bilan objectif et durable et que beaucoup reste à faire, mais cela constitue un exercice qui va permettre aux populations de la province de s’assurer que les lignes directrices amorcées sont conformes à leurs attentes.

Il a enfin plaidé pour le paiement des taxes et impôts dus à la province afin de continuer à son action de reconstruction de la province et que le gouvernement ait les moyens de sa politique.

« Pour ma part, je fais de la lutte contre la fraude et la corruption mon cheval de bataille pour stopper le coulage des recettes ; je suis déterminé à payer ce pari pour rehausser le leadership gouvernemental et redonner le sourire à la population du Sud-Kivu » rassure Claude Nyamugabo.

Cette adresse du gouverneur du Sud-Kivu a été précédée par la projection d’une vidéo conçue par la cellule de communication de l’exécutif provincial retraçant ses cents jours à la tête de la province.