Accueil Politique Sud Kivu : 52% de femmes enrôlées sur 48 pour les hommes, une...

Sud Kivu : 52% de femmes enrôlées sur 48 pour les hommes, une hausse encourageante pour les organisations féminines

443
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Dans une rencontre d’évaluation organisée par la composante femme de la société civile au bureau de la CENI sud kivu, il s’observe une hausse du nombre des femmes enrôlées par rapport à celui des hommes, soit 52% pour les femmes et 48 pour les hommes. Ce qui  constitue un grand succès pour les organisations féminines  qui ont conscientisé les femmes à se faire enrôler.

Le nombre des femmes qui se sont déjà enrôlé a sensiblement augmenté dans la province du Sud-Kivu jusqu’à dépasser celui des hommes.

Cette précision a été donnée samedi à l’issue d’une rencontre d’évaluation que la composante femme de la société civile a tenue au Bureau de secrétariat provincial de la commission électorale nationale indépendante samedi 04 MARS.

Selon la représentante de cette composante femme Marie Migani, avec l’appui de la CENI et la détermination des femmes du Sud-Kivu ce résultat ne devrait  pas amener les femmes à baisser les bras mais de multiplier encore les efforts pour aller plus loin a fait savoir Maraie Migani.

Cette activité a connu la participation d’une délégation de la CENI nationale composée de la conseillère du secrétaire exécutif national de la CENI maitre Philomène Nkuhu et du membre de plénière de cette organisation d’appui à la démocratie Elodie Ntamuzinda.

« Nous sommes venus avec un cadeau qui n’est pas ces pagnes que nous venons d’offrir à nos consœurs. Le vrai cadeau c’est la circulaire qui demande d’enrôler exclusivement les femmes le dimanche. Si il y a des hommes, ils  peuvent passer après. Pour d’autres jours, dans les centres d’enrôlement, on doit faire deux lignes, une pour les femmes et une autre pour  les hommes », précise Elodie Ntamuzinda.

Signalons que les femmes des organisations de la place seront dans les territoires pour intensifier les activités de sensibilisation.