Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Politique

Massacre de Katogota: les habitants d’Itara-Luvungi ne jurent qu’à la justice

189views

Les habitants de Katogota dans le Groupement d’Itara-Luvungi dans la plaine de la Ruzizi demandent que les auteurs du massacre des civils perpétré dans cette partie de la province du Sud-Kivu il y a de cela 20 ans soient déféré devant les instances judiciaires.

Cette demande a été formulée samedi 16 Mai 2020 à l’issue d’une séance d’évaluation tenue sur place à Katogota entre les dirigeants et leaders locaux au lendemain de la commémoration du 20ème anniversaire dudit massacre de Katogota.

Bulonze Cibalonza, membre de la société civile de Katogota, évoque également les auteurs du massacre de Makobola en territoire de Fizi (à la limite entre Uvira et Fizi), Kasika en territoire de Mwenga et Kasenga en territoire d’Uvira.

« aujourd’hui, notre démarche voudrait que toutes ces gens soient déférées devant les instances judiciaires. Il faut que la justice se saisissent de ce dossier de Katogota pour qu’enfin nous puissions voir ces gens répondre des crimes qu’ils ont commis. Et ce n’’est pas seulement le massacre de Katogota. Il y aussi le massacre de Makobola en territoire de Fizi, de Kasika en territoire de Mwenga et Kasenga en territoire d’ Uvira », rappelle-t-il avant de poursuivre «… pour que personne n’en prétexte ignorance, nous nous sommes construit un monument pour perpétuer la mémoire de toutes ces victimes. Nous demandons aux personnes de bonne volonté éprises de justice et de paix de bien vouloir nous appuyer afin que les auteurs de tous ces crimes soient déférés devant les instances judiciaires. Il faut que l’impunité cesse. Nous savons que ce sont des personnes hautement placées au sein de la République mais nous savons que cela ne fait pas d’elles des intouchables… ».

Rappelons que plus de 300 personnes ont été tuées à Katogota dans la Plaine de la Ruzizi par les éléments du Rassemblement Congolais pour la Démocratie RCD en sigle alors un mouvement rebelle mué aujourd’hui en parti politique.

Cet incident est survenu, en représailles, après l’assassinat d’un officier militaire de ce mouvement à deux kilomètres du village de Katogota au Sud de la Province du Sud-Kivu.

Etienne Mulindwa

Partagez: