Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Politique

Bukavu: deux blessés dans une série de manifestations pour exiger la libération de Vital Kamerhe

246views

Une vive tension est observée depuis la matinée de ce samedi 23 mai 2020 sur le tronçon routier entre les Rond-Point Carrefour et ONL Janda dans la commune de Kadutu, ville de Bukavu au Sud-Kivu.

A la base, les militants de l’Union pour la Nation Congolaise UNC, parti politique cher à Vital Kamerhe, sont descendus tôt le matin dans la rue pour exiger la libération de ce dernier détenu actuellement à la prison centrale de Makala à Kinshasa.

Ces militants ont barricadé la route non loin du terrain de  Funu. C’est alors que la police est intervenue en tirant des balles pour disperser les manifestants.

Dans ces échauffourées, des témoins sur place rapportent que deux personnes sont grièvement blessées et quelques militants ont été interpellés par la police.

Il s’est réveillé, très tòt le matin de ce vendredi 23/05/2020, des vives tensions entre certains jeunes qui barricadaient le tronÇon de funu et la police.

Selon le chef de quartier adjoint de Cimpunda Bezo Mulegwa, l’un des blessés a été atteint par balles au niveau de la jambe alors que l’autre a été atteint au ventre.

Ce dernier a été transféré à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu pour des soins alors que le premier est admis au Centre Hospitalier Berna, son cas n’étant pas grave.

Il précise que le policier auteur des tirs est aux arrêts à la commune de Kadutu.

Signalons que d’autres militants de l’Union pour la Nation Congolaise sont visibles aux abords de la route vers Kalengera non loin de la société Pharmakina dans la commune de Bagira depuis vendredi 22 Mai jusque dans la matinée de ce samedi 23 mai 2020.

Avec des drapeaux de l’UNC en mains, ces militants portent des calicots sur lesquels on peut lire « nous exigeons l’arrêt de l’acharnement contre Vital Kamerhe ; Kamerhe c’est notre leader ; C’est un pacificateur ; Vital Kamerhe ne mérite pas un tel sort… ».

Déjà vendredi 22 Mai, d’autres manifestants ont été visibles au Bureau de Coordination de la Société Civile avec des mêmes messages. Et dans la journée du même vendredi, d’autres militants, qui déclarent être des électeurs du président Félix Tshisekedi,  sont allés remettre un mémorandum au gouvernorat de province pour la même cause.

Rappelons que c’est ce lundi 25 Mai que Vital Kamerhe va comparaître pour la deuxième fois. Il est poursuivi pour des présumés détournements dans le cadre des projets initiés pour les cent premiers jours du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Etienne Mulindwa

Partagez: