Accueil Politique Projet de démembrement du Nord-Kivu:L’Assemblée Épiscopale de Bukavu craint l’émiettement de toute...

Projet de démembrement du Nord-Kivu:L’Assemblée Épiscopale de Bukavu craint l’émiettement de toute la RDC

374
0

ECOUTEZ LA RADIO EN DIRECT


Les Evêques membres de l’Assemblée Episcopale de Bukavu invitent la population de la République Démocratique du Congo à être vigilante et à barrer la route aux plans  obscurs  des prédateurs extérieurs.

Ils s’inquiètent  également des tentatives du démembrement de la province du Nord-Kivu.

Les évêques ont émis cette inquiétude  à l’issue de leur session  ordinaire tenue à Goma du 14 au 20 Mai 2018.

Dans un communiqué sanctionnant cette rencontre, les Evêques évoquent plusieurs problèmes qui minent le pays à quelques mois des élections prévues dimanche 23 Décembre 2018.

Les évêques citent le bradage des ressources naturelles du pays, l’asphyxie de l’économie par une fiscalité aberrante et la terreur active ou passive contre la population comme mode de gestion du pouvoir en place.

Evoquant le problème de tentative de démembrement de la province du Nord-Kivu, les Evêques de l’Assemblée Episcopale de Bukavu montrent clairement qu’une certaine tendance  politique aux intentions inavouées veut démembrer le Nord-Kivu.

Cette tendance politique, lit-on dans le communiqué, est en train de  pousser  au morcellement et à l’éclatement de la province du nord Kivu pour des intérêts particuliers au mépris  de la volonté de la population soucieuse de l’unité des provinces dans un Congo Uni.

L’on risque d’aller vers l’émiettement de tout le pays, craignent messeigneurs  les Evêques.

En plus, cette initiative pernicieuse ne donnerait-elle pas  un mauvais  signal politique pour  l’ensemble du pays notamment l’institutionnalisation de l’esprit de tribalisme, de division et d’exclusion qui relève de la même logique que celle de la sécession, s’interrogent les prélats catholiques.

Cette dynamique pourrait conduire les Congolais dans un seuil des violences et atrocités comme on en a connu récemment ici et dans d’autres provinces du pays notamment Ituri et Kasai.

Les évêques s’interrogent à qui profite cette manœuvre qu’ils qualifient de funeste sans compter que cela amènerait le pays dans une révision constitutionnelle dont le pays et l’ensemble de la population n’a pas besoin.

Plusieurs autres maux sont épinglés dans ce Communiqué rendu public et signé par Messeigneurs François Xavier Maroy, archevêque de Bukavu et président de l’Organisation, Théophile Kaboy, Evêque de Goma ; Melchisédech Sikuli Paliku, Evêque de Butembo-Beni, Willy Ngumbi Ngengele, Evêque de Kindu et placide Lubamba Ndjibu, Eveque de Kasongo.