Accueil News Bukavu:Plus de soixante maisons incendiées au quartier Cimpunda en l’espace de deux...

Bukavu:Plus de soixante maisons incendiées au quartier Cimpunda en l’espace de deux heures

233

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Soixante trois maisons été incendiées, plusieurs biens calcinés et d’autres pillés par des personnes de mauvaise volonté dans la matinée de ce mardi 05 mai 2018 sur avenue Kakoba au quartier Cimpunda dans la commune de Kadutu.

Selon le chef de quartier adjoint de Cimpunda Bébé Mulegwa qui nous livre l’information, le feu a commencé aux environs de 11h dans la maison de Mr Riziki Kabungulu communément appelé Avion, une personne présentée comme chef d’une bande criminelle opérant dans la commune de Kadutu.

Des sources sur place signalent qu’aucune perte en vies humaines n’est à déplorer et que les enquêtes sont en cours pour connaître les causes de cet incendie  qui restent toujours non connues des autorités.

Le feu a été maîtrisé vers 13h grâce à l’intervention des jeunes du milieu et les cadres de base.

Le véhicule anti incendie de la mairie qui a été dépêché a percuté un mini bus au niveau de Funu toujours dans la commune de Kadutu causant passage plusieurs blessés dont certains sont admis dans des formations médicales pour des soins appropriés, précise Bébé Mulegwa.

Notre source fait savoir que les jeunes du milieu ont voulu se rendre justice  en mettant le feu sur ce camion anti incendie mais le chauffeur a réussi à rebrousser chemin.

La société civile, pour sa part, parle de trente maisons totalement calcinées et trente trois totalement détruites par les personnes qui ont tenté de maîtriser le feu, ce qui fait un bilan de soixante trois familles sans abri.

Selon le président de cette structure citoyenne Hippocrate Marume, lance un cri d’alarme aux autorités nationales et provinciales ainsi que les organisations humanitaires de voler au secours de ces sinistrés qui, aujourd’hui, sont sans abri.

Ce dernier plaide également pour que des poursuites judiciaires soient enclenchées et que les responsabilités soient établies mais également il demande que les constructions anarchiques soient démolies et les servitudes libérées en vue d’éviter de tels cas d’incendie dans cette partie de la ville de Bukavu.