Accueil Education Bukavu: Le directeur général de l’ISP appelle les étudiants à l’union sacrée...

Bukavu: Le directeur général de l’ISP appelle les étudiants à l’union sacrée autour de leur institution

157
0
Les autorités académiques de l'ISP/Bukavu et l'ISTM Nyangezi après la signature du protocole. Ph. Radio Maendeleo Mapendo Linda

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Le directeur général de l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu, ISP, le professeur Patrick Mzée SOMORA appelle les étudiants à travailler dans la collaboration et renforcer la cohésion sociale au sein de cette institution supérieure.

Ceci fait suite aux informations qui circulent dans les réseaux sociaux et qui demande son départ à la tête du comité de gestion pour détournement.

Dans un entretien avec la presse locale, le DG de l’ISP BUKAVU, le professeur Patrick Mzee SOMORA renseigne qu’au sein de cette institution toutes les tribus se retrouvent et qu’aucun problème de tribalisme ou de mauvaise gestion n’est signalé.

SOMORA appelle un groupe d’étudiants qui veut semer des troubles à éviter d’être instrumentalisé par les ennemis de l’ISP et à s’unir avec d’autres dans la vision du comité de gestion qui est celle de développer l’ISP Bukavu.

« …les étudiants doivent éviter de la manipulation pour faire avancer notre université. Des petites choses ne doivent pas nous diviser mais plutôt nous devons concentrer nos efforts ensemble pour emmener loin l’ISP Bukavu » souligne Patrick Mzee SOMORA.

Notre source ajoute que l’ISP Bukavu vient de signer un accord de coopération avec l’université de NAMUR en Belgique dans l’objectif de renforcer la visibilité de cette institution mais aussi d’accompagner les étudiants dans le cycle doctoral.

A travers ce projet, des bourses d’études seront octroyées aux étudiants en master et en doctorat souligne le DG de l’ISP Bukavu.

C’est pourquoi il est important que les étudiants privilégient leurs intérêts et non des querelles inutiles qui visent tout simplement à les diviser, conclut le directeur général de l’ISP Bukavu.

Héritier BOROTO