Accueil Economie Sud-Kivu:Les défis à relever dans le groupe thématique mines de la société...

Sud-Kivu:Les défis à relever dans le groupe thématique mines de la société civile (CENADEP)

350
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Redynamiser le groupe de travail de la thématique mines du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu pour lui permettre de porter haut la voix des habitants du Sud-Kivu face au problèmes que traverse le secteur minier.

Telle est la mission principale que s’assigne le Centre National pour la Participation de le Développement Populaire CENADEP en sigle en tant que nouveau Team Leader de ce groupe thématique.

Selon le coordonnateur du CENADEP Serge Namira, plusieurs rencontres seront tenues à travers le monde entier pour parler des minerais de la RDC et il faut que la voix de la société civile soit entendue.

Il précise qu’il s’agira des occasions pour permettre aux différents partenaires de comprendre l’importance de soutenir l’artisanat minier qui constitue l’une des activités principales dans plusieurs zones minières du Sud-Kivu.

Serge Namira reconnait que le secteur minier traverse encore plusieurs difficultés d’où l’intérêt d’un plaidoyer à tous les niveaux et une réorganisation du groupe thématique mine.

« … nous allons d’abord commencer par ici chez car il faut vraiment redynamiser le groupe de travail thématique mines afin que toutes les organisations arrivent à parler le même langage. Il y aura le 12ème forum OCDE sur les chaînes d’approvisionnement en minerais responsable à Paris ; et là on va plus parler des minerais de la RDC… il y a encore plusieurs défis dont la fraude et la contrebande minière, la présence des personnes non éligibles dans la chaîne d’approvisionnement mais qui s’improvisent… tout cela doit attirer notre attention… il faut que la chaîne d’approvisionnement soit vidée de toutes les impuretés possibles… notre plaidoyer va toujours porter sur le respect du guide OCDE sur le devoir de diligence et le respect des textes nationaux, régionaux et internationaux sur l’exploitation des minerais… au final, il faut que les populations riveraines des zones minières et les habitants du Sud-Kivu en général profitent des matières exploitées… » assure Serge Namira.

Le coordonnateur du CENADEP pense qu’il est temps que la société joue pleinement son rôle aux côtés du gouvernement provincial à travers le ministère des mines et ses services spécialisés pour assainir la chaine d’approvisionnement des minerais.

Serge Namira annonce également la tenue dans les jours à venir des journées minières du Sud-Kivu en vue de faire un état des lieux du secteur minier et préparer un cahier des charges commun quant à ce.

Pour rappel, le Centre National pour le Développement et la Participation Populaire CENADEP en sigle a été élu comme le team leader du Groupe de Travail de la Thématique Mines du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu à l’issue d’une réunion tenue dans l’objectif de faire un état des lieux sur le fonctionnement de cette composante.

Selon les participants, cette élection vient donner un nouveau souffle après plusieurs mois de léthargie causée par la démission de celui qui présidait à la destinée de cette composante.

Au cours de la même réunion l’organisation Justice Pour Tous a été élu comme team leader adjoint et le poste de rapporteur a été raflé par l’ONG ACADOSHA.