Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Economie

Coronavirus au Sud-Kivu: des agents de la DPMER déployés pour canaliser les amendes payées par les contrevenants aux mesures barrières

297views

Le Directeur de la Direction Provinciale de Mobilisation et d’Encadrement des Recettes DPMER Sud-Kivu Alain Ntambuka affirme avoir déployé des ordonnateurs dans tous les commissariats et sous commissariats de la province afin de collecter les amendes qui seront payées par tous ceux qui violeront les mesures édictées pour lutter contre le coronavirus.

Dans un entretien avec un reporter de Radio Maendeleo, Alain Ntambuka rassure que des mesures ont été prises par son institution pour que les amendes perçues puissent être bien canalisées.

Le Directeur de la DPMER précise qu’un compte spécial a été ouvert à la FBN/Bank pour collecter ces fonds. Alain Ntambuka ajoute que conformément à la décision du Gouverneur, ces fonds seront orientés pour soutenir les efforts de l’équipe de riposte contre le coronavirus au Sud-Kivu.

« … nous saluons d’abord les mesures prises par le Président de la République et relayées ici au Sud-Kivu par le Gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasiafin de limiter la propagation du coronavirus… et toutes les mesures prises en province ont été assorties des amendes. C’est ainsi que l’autorité provinciale nous a chargé, nous en tant que Directeur de la DPMER, de devoir prendre des dispositions pour cet argent soit canalisé et serve réellement à la cause. Ainsi, nous avons déployé des ordonnateurs dans tous les commissariats afin de collecter ces amendes. Donc, chaque fois que les policiers ont appréhendé un contrevenant aux mesures édictées, il le ramène au poste de police. Là-bas il y a des ordonnateurs de la DPMER qui procèdent à un ordonnancement et il est ainsi demandé au contrevenant d’aller payer à la Banque », explique Alain Ntambuka, avant de préciser « un compte a été ouvert à la FBN/Bank et c’est là que ces amendes sont orientées. Dans l’esprit de la correspondance de l’autorité provinciale, cet argent devra servir à renforcer l’équipe de riposte contre le COVID-19 dans son plan d’actions ».

Le Directeur de la Direction Provinciale de Mobilisation et d’Encadrement des Recettes invite par ailleurs les habitants à s’imprégner du contenu de l’arrêté du Gouverneur et connaître ce qu’ils sont appelés à payer au cas où ils sont interpellés.

« nos ordonnateurs sont instruits et il est inimaginable qu’ils infligent des amendes qui ne sont pas prévues à un contrevenant aux mesures édictées parce que tout simplement il n’y a pas de taux imaginaire. A chaque amende répertoriée, il y a un taux bien précis. Lorsqu’un contrevenant arrive, l’ordonnateur lui brandit l’arrêté et ce dernier paie. Néanmoins, il est important que nous puissions nous imprégner ou entrer en possession de cet arrêté pour que nous puissions exactement savoir que si nous tombons sous le coup de tel manquement, qu’est-ce que nous sommes appelés à payer », conseille-t-il.

Alain Ntambuka rappelle que les mesures prises pour lutter contre le coronavirus sont obligatoires et ceux qui iront à l’encontre se verront appliquer les sanctions telles que prévues par l’arrêté du Gouverneur car, précise-t-il, la santé n’a pas de prix.

Etienne Mulindwa

Partagez: