+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Politique

Sud-Kivu: qui pour officier la cérémonie de clôture de la session de septembre à l’Assemblée provinciale?

234views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Par Etienne Mulindwa

C’est en principe ce vendredi 30 décembre qu’intervient la clôture officielle de la session ordinaire de septembre 2022 dans toutes les assemblées provinciales de la République Démocratique du Congo conformément à la Constitution.

Dans la province du Sud-Kivu, cette date arrive pendant que la plupart des députés parmi lesquels les membres du bureau se trouvent en dehors de la province.

Des sources à l’Assemblée provinciales affirment que le Président Zacharie Lwamirha est toujours malade pendant que le vice-président, le rapporteur et le rapporteur adjoint sont à Kinshasa.

Ceux qui sont à Kinshasa seraient partis dans une mission de plaidoyer à en croire certaines sources alors que d’autres sources parlent d’une mission pour essayer de forcer la main aux autorités nationales afin d’obtenir la démission du Gouverneur Théo Ngwabidje déchu en novembre dernier par une motion dont le vote reste controversé.

Il faut néanmoins noter que, dans la pratique parlementaire, lorsqu’une session a été ouverte avec solennité, sa clôture doit intervenir dans les mêmes conditions avec un discours d’évaluation des activités menées par les députés provinciaux, explique un député joint par Radio Maendeleo.

Il devrait donc en être le cas pour cette session poursuit-t-il. Néanmoins, s’interroge cet élu qui a requis l’anonymat, la difficulté sera de savoir qui sera là pour officier la cérémonie de clôture et lire le discours en l’absence du président et son adjoint.

Dans pareilles circonstances, un membre du bureau qui serait présent à Bukavu peut officier la cérémonie de clôture en l’absence du président et son adjoint, explique pour sa part un autre député tout en précisant que la pratique parlementaire n’oblige pas la présence des deux têtes d’affiche du bureau pour la cérémonie de clôture.

Au regard du contexte, tout porte à croire qu’aucune cérémonie de sera organisée à cet effet. En effet, dans la pratique, un communiqué annonçant ladite cérémonie est signé 48h avant et des invitations adressées à certaines personnalités à l’instar du Gouverneur de Province et quelques membres du Gouverneur, le commandant de l’armée et de la Police ainsi que le Procureur Général et le 1er Président de la Cour d’Appel du Sud-Kivu.

Tout comte fait, avec ou sans cérémonie, la clôture est de droit conformément à la constitution, explique un ancien député provincial de 2006.

Contactés à ce sujet, quelques membres du bureau ont promis de se prononcer mais jusque tard dans la soirée, aucune communication n’a été faite et ils n’ont pas été joignables.

Partagez: