+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Santé

Mwenga: 3 détenus meurent d’une maladie diarrhéique à la prison de Kamituga

154views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Par Etienne Mulindwa

Plus de 20 cas présumés de choléra dont deux décès sont déjà enregistrés à la prison centrale de Kamituga dans le territoire de Mwenga. Les deux décès ont été enregistrés samedi dernier à en croire le directeur de cette maison carcérale Richard Ntege.

Ce dernier précise avoir autorisé le transfert de 10 détenus malades à l’hôpital pendant que d’autres ont été évacués dans la journée de lundi 12 décembre 2022 par les équipes de la zone de santé de Kamituga.

Joint à ce sujet, le médecin chef de la zone de santé de Kamituga Dr Léandre Mutimbwa Mambo dit avoir été alerté dans la journée de samedi pendant que deux détenus avaient déjà rendu l’âme.

Sans confirmer s’il s’agit du choléra ou pas, il précise avoir constaté que les malades présentaient des signes comme la diarrhée aigue avec déshydratation sévère. Les échantillons ont été prélevés et envoyés au laboratoire à Bukavu pour analyse, explique Dr Léandre Mutimbwa Mambo.

Entre temps, sur les 10 détenus malades transférés le samedi, 1 est décédé et 9 autres poursuivent les soins et leur état s’est déjà stabilisé, ajoute le médecin chef de zone.

Dr Léandre Mutimbwa Mambo ajoute que les actions de sensibilisation sont déjà en cours à travers les relais communautaires afin de couper la chaîne de propagation au sein de la communauté au regard de la promiscuité à Kamituga.

Il déplore néanmoins le fait que la zone de santé ait été alertée avec un grand retard pendant que certains malades étaient déjà dans un état critique. Ainsi, il plaide pour une intervention du gouvernement et ses partenaires pour combler l’insuffisance des intrants de prise en charge au sein de la zone de santé.

En ce qui concerne l’origine de cette maladie, Richard Ntege dit n’avoir pas assez d’informations car cette maison carcérale est approvisionnée en eau et dispose des toilettes.

Il rappelle néanmoins que le local qui l’abrite est un ancien laboratoire de la société SOMINKI, ce qui peut être un facteur de contamination par les déchets des intrants utilisés surtout que des odeurs de tout genre y sont dégagées.

Signalons que la prison de Kamituga compte actuellement 88 détenus à en croire son directeur.

Partagez: