+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Processus de Nairobi 3: l’Ouganda et le Rwanda doivent être suspendus de l’EAC (Société Civile)

269views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Par Etienne Mulindwa

La délégation de la société civile des cinq provinces de la République Démocratique du Congo aux consultations de Nairobi 3 renouvelle son engagement à travailler pour que la paix et la sécurité reviennent de manière durable dans leurs provinces respectives, au Pays et dans toute la région des Grands Lacs.

Cette délégation réaffirme sa conviction que toutes les parties prenantes ne ménageront aucun effort pour mettre en application les résolutions de ce troisième round de Nairobi. Ceci est contenu dans une déclaration conjointe rendue publique ce lundi 4 décembre lors de la clôture de ces assises.

La délégation de la société civile des cinq provinces de la RDC aux consultations de Nairobi 3 exigent néanmoins la suspension du Rwanda et de l’Ouganda de l’East African Community conformément aux dispositions 6 et 146 du Traité portant sa création.

A défaut de cette suspension, une demande sera formulée afin d’inter le gouvernement congolais à quitter cette communauté, peut-on lire dans cette déclaration.

Les signataires s’opposent également à tout dialogue avec les rebelles du M23 et exigent plutôt un dialogue inter rwandais et inter ougandais pour résoudre définitivement l’épineuse question de leurs groupes armés respectifs qui massacrent les populations civiles à l’Est de la RDC.

Dans le même communiqué, les acteurs de la société civile de l’Est de la RDC protestent contre l’octroi de 20 millions d’euros à l’armée Rwandaise par la Commission de l’Union Européenne car il s’agit d’une prime offerte à cette armée pour continuer de perpétrer les massacres et autres crimes graves à l’Est de la RDC.

Ils exigent par ailleurs la mise en place d’un Tribunal Pénal International pour la RDC et la mise en place effective de la politique de justice transitionnelle afin que les victimes des atrocités aient une prise en charge holistique.

La délégation de la société civile des cinq provinces de la RDC aux consultations de Nairobi 3 exige par ailleurs la publication de tous les accords conclus avec l’Ouganda et aussi l’annulation de tous les accords conclus entre la RDC et le Rwanda.

Bien plus, elle réaffirme sa ferme opposition à tout déploiement des éléments des armées rwandaises et ougandaises dans le cadre de la force de l’EAC en RDC mais aussi son refus catégorique à toute idée de création d’une quelconque zone tampon qui donnerait la voie facile à la balkanisation de la RDC.

Notez que cette déclaration est signée par le Président national de la Nouvelle Dynamique de la société civile Jean Chrysostome Kijana, Me Nèné Bintu Iragi, vice-presidente du bureau de coordination de la société civile,  Ir John Banyene Balingene de la société civile du Nord-Kivu, Me Stephane Kamundala de la société civile du Maniema et Modeste Kabazi de la société civile du Tanganyika.

Partagez: