+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Sud-Kivu: au moins 40 rebelles FNL tués par la coalition FARDC-FNDB

Congolese soldiers from the Armed Forces of the Democratic Republic of Congo (FARDC) walk in line after the army took over an ADF rebel camp, near the town of Kimbau, North Kivu Province, Democratic Republic of Congo, February 20, 2018. REUTERS/Goran Tomasevic SEARCH "TOMASEVIC KIMBAU" FOR THIS STORY. SEARCH "WIDER IMAGE" FOR ALL STORIES. - RC11A15F3FC0
141views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Au moins 40 rebelles du groupe armée Front National de la libération (FNL) ont été tués par les Forces armées de la République Démocratique du Congo conjointement avec les Forces de Défense Nationale du Burundi le 25 novembre dernier.

Dans une communication à la presse dimanche 27 novembre 2022, le lieutenant Marc Elongo, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 Sud Sud-Kivu, indique que ce groupe armé étranger a été délogé de 4 collines surplombant la localité de Nabombi.

Il explique que la Taskforce FARDC-FNDB a mené une opération offensive à haute intensité contre le groupe armé étranger FNL dirigé par le général burundais autoproclamé Aloys Nzabampema.

La Taskforce a attaqué farouchement l’ennemi et l’a délogé de toutes les 4 collines surplombant la localité de Nabombi qui était jadis le poste de commandement et la base logistique de ce chef rebelle, poursuit notre source.

L’ennemi en cavale s’est réfugié dans la forêt d’Itombwe en territoire de Mwenga, ajoute le lieutenant Marc Elongo.

Le porte-parole de l’armée dans la partie Sud du Sud-Kivu souligne qu’actuellement la Taskforce mène des opérations de profondeur afin de mettre ce groupe armé hors d’état de nuire.

Il sied de signaler que le contingent Burundais de la force de l’EAC est entré officiellement à Uvira le lundi 15 août dernier pour traquer les groupes armés locaux et étrangers.

Partagez: