Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Education

Idjwi : Rentrée de classe dans des conditions déplorables à l’EP Chugi

451views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Le Directeur de l’école primaire 3 Chugi, inquiet de l’état vétuste de son et ses élèves plus vulnérables

Votre rédaction a visité cette située dans le village Chasi, groupement Mpene en chefferie Ntambuka ce dimanche 04 septembre 2022.

Le constat fait sur place démontre qu’il y’a encore à faire pour améliorer le système éducatif dans les milieux ruraux.

Le bâtiment de l’école primaire EP 3 Chugi est construit en bloc à daube, déjà en état de délabrement et couvert par une charpente avec des tôles vétustes qui suintent quand il pleut.

Byamale Mulonga petro, Directeur de cette école précise que les enfants qui étudient au sein de son école sont à majorité des Pygmées et dont les parents sont l’incapacité de leurs payer des fournitures scolaires malgré que l’enseignant primaire est gratuit.

“La plupart des écoliers sont des Pygmées et qui étudient difficilement par manque des moyens. L’école ne pas construire, quand il pleut, les cahiers de nos enfants sont mouillés car les tôles suintent. Les enfants étudient dans les mauvaises conditions” déclare Byamale Mulonga.

De voix s’élèvent pour réclamer un soutien de la part du gouvernement provincial ou national et aux personnes de bonne volonté pour venir en aide cette autre catégorie des congolais.
C’est le cas de Amos Buyeye, président de la société civile du groupement Mpene.

“Ces pygmées étudient difficilement par ce que quand ils arrivent à l’école, ils manquent où se mettre, l’école n’a pas des pupitres.
Nous demandons aux personnes de bonne volonté et aux autorités de s’impliquer pour que cette école soit construite et venir en aide ces enfants pygmées “; explique Amos Buyeye.

Ecole Primaire 3 Chugi est une école conventionnée protestante de la 8eme CEPAC, qui reçoit plus de 150 écoliers chaque année dont la plupart abandonne les études suite aux conditions de vie très difficile, ajoutent nos sources.

Richelieu BYAMANA

Partagez: