Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Grands Lacs : COCAFEM ouvre la formation des journalistes sur le genre et le journalisme sensible aux élections

105views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Dans le cadre du projet « Mwanamke, Amani na Usalama »MANU2, en sigle, la Concertation des Collectifs des Associations Féminines de la région des grands Lacs COCAFEM/GL Veut que les professionnels des médias contribuent dans la lutte contre les violences observées en période électorale et en situation des conflits.

Dans son mot de circonstance, le Secrétaire Exécutif de Cocafem ALexis NKurunziza a indiqué que la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies dispose de quatre piliers à savoir la participation, la prévention, la protection et le relèvement communautaire.

Parlant du projet MANU 2, dont la zone d’action est le Burundi et la RDC, La COCAFEM/GL a impliqué dans la formation aussi les journalistes du Rwanda et de l’Ouganda pour bâtir une synergie des journalistes contre les violences basées sur le genre et la consolidation de la Paix et de la sécurité.

Au niveau du renforcement des capacités, les formateurs ont souligné que les journalistes ont des capacités nécessaires qui leurs permettent de contribuer efficacement dans le changement des normes sociales rétrogrades et des politiques publiques pour la bonne position de la femme dans la société.

Les journalistes en provenance du Burundi, Rwanda, RDCongo et de l’Uganda bénéficient également des nations sur la documentation et le suivi des instruments nationaux, régionaux et internationaux qui répriment les violences contre la femme ainsi que les Résolutions en faveur de la femme telle la R1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur les Femmes, la Paix et la Sécurité.
La coordonnatrice Régionale du programme MAnU2 Deodatte Cishibanji précise que ce programme qui est à sa deuxième Phase et qui dure 5ans en RD Congo et au BURUNDI travaille avec les médias dans le cadre du lobbying et plaidoyer.

Signalons que cet atelier est appuyé financièrement par Care International.
Les autres partenaires sont l’ONU Femme et le Centre régional de formation sur la prévention et suppression des violences sexuelles basées sur le genre dans la région des grands lacs et c’est à son siège à Munyonyo en Ouganda où se tiennent les travaux de renforcement des capacités.

Furaha CHITERA

Partagez: